Et demain on vote !

Publié le par Le Zouave

Demain, n'oubliez pas, auront lieu les élections européennes.

Depuis un petit mois, je me disais que l'importance de cette élection n'était pas assez soulignée dans mon pays de naissance. Autant ici tout le monde en parle (où bien serait-ce encore l'effet d'un microcosme et que ce soit plutôt tout le monde autour de moi ?), autant en France la question européenne semblait briller, et dans la vie, et dans les médias, par son absence. Puis mon passage en France avait renforcé cette opinion que semblaient partager des proches.

Et puis jeudi 22, avant-hier, j'ai eu l'agréable surprise d'apprendre que France 2 avait organisé un grand débat. Bien sûr ce fut parfois réducteur, souvent caricatural mais au moins on a pu voir les six principales forces politiques françaises débattre et parler de l'Europe. Pour les personnes intéressées, vous pouvez regarder l'émission en entier ici.

Et demain on vote !

Je fais partie, à une grande majorité je crois ?, de celles et ceux qui pensent que l'Europe est la solution et pas le problème. Parce que. Et parce que c'est elle qui m'a fait et continue à me faire.

Parfois on me dit : "Ah oui toi tu es un vrai européen avec ton parcours en Irlande puis à Berlin. Et puis tu vis avec une allemande...". Avec très souvent ce sous-entendu que j'entends aussi : "C'est pour les gens comme toi l'Europe, pas pour nous ! C'est bien que ça existe." Mais non, désolé de vous l'apprendre, on est tous dans le même bateau et on vit la même Europe, pour le pire et pour le meilleur. C'est toi, c'est moi, c'est la grand-mère napolitaine et le flic belge.

J'aime l'Europe et je veux même plus d'Europe !

On a besoin de plus d'harmonisation en matière de retraites, systèmes bancaires, scolaires, harmonisation des impôts, des télécommunications, de la défense, la création d'un SMIC européen, l’instauration d’une assurance maladie universelle, etc...). J'ai dit pour le pire et pour le meilleur.

Mais ce n'est pas pour autant que je rejette les nations dans leur spécificités. Ce sont les peuples, les régions, les pays, de la Catalogne à l'Écosse, de la Grèce à la presqu’île de Crozon qui font d'abord l'Europe. Alors oui à la France aussi, celle de Pagnol et de Brassens. Oui à nos différences acceptées, amusées même quand elles sont autant de ponts et de portes qui nous rendent plus beaux et plus forts.

Je n'ai jamais nié ma nationalité française, je la porte comme on porte un maillot de Zidane ou une baguette sous le bras. Le sourire aux lèvres et avec l'envie de montrer que mon pays de naissance ce n'est pas seulement ce qu'on en dit et ce qu'on en voit dans les médias depuis une quinzaine d'années.

Bon j'arrête, je viens de me relire et ce lyrisme à deux... euros est ridicule.

Je reprends donc plus administrativement. Cette fois c'est la tête qui parle et moins le cœur. Pourquoi voter demain ?

Parce que le Parlement européen est la seule institution de l’Union européenne à être directement élue par les citoyens.
Parce que le Parlement européen vote des législations ayant un impact sur nos quotidiens.
Parce que nous choisissons un projet politique pour l’Europe
Parce que notre vote contribuera à désigner le prochain président de la Commission européenne. Et ça, c'est une première.

NOUS SOMMES L'EUROPE BORDEL !

Quelles couleurs va-t-on lui donner ? Vers quelle politique va-t-on la tirer ?

Le Parlement européen actuel.

Le Parlement européen actuel.

Sur un sujet tout autre et plus local, sachez que les berlinois (uniquement celles et ceux de nationalité allemande), seront consultés demain pour un référendum.

Depuis sa fermeture, le 30 octobre 2008, quelques jours à peine avant mon arrivée ici, l'aéroport de Tempelhof est devenu le terrain de jeux favori des Berlinois, qui profitent de ses larges pistes d'atterrissage désormais vides d'avion pour faire du vélo, du char à voile ou du roller. La ville souhaiterait cependant aménager une partie de ces 300 hectares pour y construire des logements, des bureaux et des infrastructures publiques, au grand dam d'une partie de ses habitués.

Allez, prenez le temps de voter demain et choisissez quelle Europe vous voulez.


J'ai prévu les mouchoirs en cas de barre à droite.

J'ai prévu les mouchoirs en cas de barre à droite.

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article