On a voté, on a voté !

Publié le par Le Zouave

Le titre de cet article est à lire sur l'air de cette entraînante chanson populaire notamment dans les stades de football ou de rugby : "On a gagné, on a gagné !".

Les élections européennes de 2014 ont donc eu lieu dimanche dernier. J'avais publié samedi la répartition des sièges du Parlement tel qu'elle l'était en 2013.

Pour rappel, la voici.

Avec 43.24% de participation.

Avec 43.24% de participation.

Et voici une projection du nouveau Parlement européen en 2014 tel que voté avec sensiblement le même nombre de participation. Vous noterez que vous pourrez y voir en plus petit, la composition du Parlement précédent (2009).

Avec 43.10% de participation.

Avec 43.10% de participation.

La Gauche Radicale augmente son nombre de sièges, certainement à l'avantage d'un petit effritement du nombre des sièges du Parti Socialiste Européen. Pour les mêmes raisons (?), les Écologistes augmentent aussi, plus sensiblement, leur présence au Parlement. On n'aura jamais assez d'eux pour porter plus fort le message le plus important pour le devenir de notre planète.

Et, le sujet qui fait parler à tort et à travers depuis dimanche soir, c'est la grosse perte de sièges du PPE (les Conservateurs type UMP, CDU...) au profit des partis euro-sceptiques.

Parlons-en de ces euro-sceptiques.

A mixed bag, comme on dit en anglais. Vous connaissez le Front National. Les autres acteurs européens, des britanniques du UKIP à l'Aube Dorée grecque représentent des tendances différentes et surtout si les uns sont "simplement" des réfractaires à l'Europe, les autres sont des néo nazis patentés.

On a voté, on a voté !On a voté, on a voté !

En bons français, certains ne voient pas plus loin que le bout de leur nez alors que la progression euro-sceptique (voire parfois brune en Grèce) est la même dans presque toute l'Europe.

Au Royaume-Uni bon sang, une grande première depuis 1945 puisque ni le Labour ni les Conservateurs n'ont remporté le scrutin. Personne n'en parle mais quelque chose, certes moins marquant, s'est aussi passé en Allemagne. Nous sommes bien d'accord, nous ne sommes pas du tout dans les mêmes proportions que la France ou le Danemark. En Allemagne donc : un parti euro-sceptique qui n'existait pas il y a seize mois (Alternativ für Deutschland) a fait 7 % et obtient sept sièges. Mais surtout. c'est l'envoi du premier député allemand néo-nazi à Bruxelles ! Je sais, on est loin des 25% du FN mais quel symbole ! Le NPD a donc un euro-député et... c’est à peine croyable.

Après la France... Honnêtement comment être étonné du résultat ? J'écris ça d'un air blasé mais dimanche soir alors que nous venions de passer une délicieuse journée gorgée de soleil et de baignades au gré d'une balade en vélo, ce fut le coup de bambou.

La colère ne s'exprimera-t-elle jamais autrement que par un vote répété pour ce parti qui ne propose rien d'autre que le repli sur soi et la dénonciation de l'autre ? Quels mots utiliser, quel discours inventer pour se retrouver enfin ?

On a voté, on a voté !

Le pire c’est que je me demandais samedi soir quelles couleurs allait-on donner à ce nouveau Parlement. Vers quelle politique allait-on tirer l'Europe ? La réponse, vous la voyez sur la répartition des sièges ci-dessus. Tout ça pour ça ? Quelle occasion ratée.

Je ferai tout pour éviter un vol noir qui nous emporterait tous. Les bien-pensants et les imbéciles heureux qui se trompent de colère.

Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article