En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde

Publié le par Le Zouave

Je n'aurais pas su faire une petite place dans ma vie, pour les films, les sourires et les tours de magie de Pierre Étaix si, il y a environ cinq ans, l'ami Mandrake n'en avait pas parlé. Au fil du temps et de son travail de réalisateur, documentariste (autour de la magie entre autres choses), Mandrake est devenu proche de Pierre Étaix.

La curiosité a été suivie par un vrai attendrissement. Et c'est comme ça qu'en septembre 2014, j'ai pu rencontrer le réalisateur de Yoyo à l'occasion d'une semaine hommage dans les cinémas de Berlin. Quelle gentillesse, quelle humilité... Et surtout quels talents !

Quand on regarde sa fiche Wikipedia, on le range dans les catégories suivantes : réalisateur, acteur, clown, dessinateur, magicien, gagman, affichiste et dramaturge français. C'est un joyeux bazar qui finalement donne bien une idée du bonhomme même si, évidement, rien de pourra dire la montagne de tendresse et de gentillesse qu'il était.

 

En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde

Je vous invite évidemment à découvrir ou revoir les films, courts et longs métrages, de Pierre Étaix. Films qui sont pour la grande majorité rassemblés dans ce superbe coffret ci-dessous. Coffret qui n'aurait sans doute pas pu sortir sans le soutien et les appels des pétitionnaires suivants : Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Jeunet, Woody Allen, David Lynch et bien d'autres encore.

En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde

Bien que cette bande-annonce soit riche en images, je ne pense pas que voir des extraits permette de se faire vraiment une idée juste du cinéma de Pierre Étaix. Malgré tout, j'en balance deux ci-dessous pour les curieux.

Le grand amour (1969)

Yoyo (1965)

En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde
En équilibre sur le rire, il attendait la fin du monde

«Quand il ne pleure pas, il lui arrive d’être très gai. Il attend la fin du monde, comme nous tous. Il ne voudrait pas rater ça».

Pierre Étaix par son ami Jean-Claude Carrière

Publié dans cinema - images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mandrake 16/10/2016 12:00

Oh, c'est sympa comme tout...
J'avais été heureux que tu puisses le voir ! Et à Berlin, en plus !
Tu en parles bien...
Pierre Etaix, un artiste qui fait du bien...
La bise.

Le Zouave 16/10/2016 19:47

Merci Mandrake, oui, qui fait du bien.
Bises.