L'ombre de Peter Pan

Publié le par Le Zouave

Il y a des moments où, pendant une heure parfois, il n'y a plus d'Elisabeth et plus de Maxime.

Elle me demande de l'appeler Wendy et moi je suis Peter Pan. Claudia est la Fée Clochette et plus rien ne cloche.

Hier, elle et moi (Wendy et moi), nous sommes retrouvés aux jeux. Ceux des cochons, près de l'école, pas ceux de l'éléphant, ni ceux après le docteur.

Elle (isabeth) venait de glisser le long du toboggan et quand elle se retourna, pour me regarder, elle ne s'en rendit pas compte. On venait de retrouver l'ombre de Peter Pan. On l'avait perdue depuis bien longtemps. On l'avait perdue depuis quatre minutes.

L'ombre de Peter Pan
L'ombre de Peter Pan

Après il a fallu en découdre pour me la recoudre. L'heure filait et je n'allais pas pouvoir commencer à faire à manger avant 19h. C'est tard ici 19h.

Mais à quoi bon faire à manger ? J'étais Peter Pan. Je pouvais prendre Wendy dans mes bras et nous envoler vers un village indien (on y mange bien) ou le coin des sirènes (avec un peu de citron et de l'huile d'olive c'est délicieux la queue de sirène).

 

Au final, j'ai fait des pâtes. Avec du ketchup et une saucisse. On a mangé ça après avoir regardé la fin de Russie-Arabie Saoudite. Au foot, pas à la guerre.

Pan !

Publié dans cinema - images, écrits, perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article