Couvre-feu

Publié le par Le Zouave

Sur les réseaux sociaux, un poème de Paul Éluard est de nouveau partagé, montrant à la fois notre attachement pour la littérature, mais également le besoin de nous approprier une œuvre lors de moments forts, parfois historiques.

Couvre-feu

Ce poème de Paul Éluard, écrit en 1942 pendant l’Occupation allemande, est un message d’espoir et d’amour, en période trouble. L’oppression de l’Allemagne nazie sur la France y est mentionnée par les termes « porte gardée », « enfermés », « barrée », « désarmés ». L'anaphore « Que voulez-vous » est un aveu de faiblesse, d'impuissance et de résignation.

Mais l’union, symbolisée par l’emploi du « nous », rend compte de la puissance de la Résistance française, à laquelle le poète croit. C'est d'ailleurs à la même époque qu'il a composé les vingt et une strophes de « Liberté », qui sera lu et partagé pendant toute la période de la Seconde Guerre mondiale.

Couvre-feu

Si Paul Éluard écrit ce court poème de manière simplement compréhensive, c'est qu'il se trouve, à l'époque, en pleine guerre. Dès le début de l’occupation de Paris le 14 juin 1940, un couvre-feu a été instauré de 20 heures à 6 heures par les Nazis.

Rien à voir, donc, avec le contexte actuel même s'il s’agit de la première fois qu’un couvre-feu sera appliqué dans la capitale française en temps de paix. L'occasion pour les internautes de s'identifier au poème de Paul Éluard (j'écris son nom...)

Couvre-feu

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article