Happy Bidet Johnny !

Publié le par Le Zouave

Happy Bidet Johnny !
Happy Bidet Johnny !
Happy Bidet Johnny !
Happy Bidet Johnny !

L'ange et le diable Lennon aura donc bientôt passé moins de temps sur Terre que là-haut / là-dessous / là-bas (rayez la mention inutile).

Mort à quarante ans et deux mois, il aurait eu quatre-vingt ans aujourd'hui.

Hommage de son groupe préféré.

Quand on perd quelqu'un de proche, jeune, on ne peut rien y faire : il ou elle restera toujours dans nos esprits avec ses vingt ans, ses trente ans, ses quarante ans. C'est un sujet que j'avais eu l'occasion d'évoquer avec Sean Lennon, son fils que j'ai pu rencontrer plusieurs fois.

Difficile d'imaginer Lennon à quatre-vingt ans. Pas sûr qu'un vilain cancer ou autre ne serait pas passé par là bien avant. On pense à George Harrison bien sûr et pourtant, en juillet dernier c'est l'inoxydable et le survivant Ringo Starr (Peace and love) qui a fêté les siens de quatre-vingt ans

Life begins at forty chantait Lennon quelques semaines avant de succomber à la folie et la jalousie. La bêtise.

Ce qui est sûr c'est que s'il bougeait encore, il serait derrière son clavier d'ordinateur, dessus son smartphone, devant la Maison Blanche, dessous son masque à bougonner, bouillir, écrire, chanter peut-être si les Gitanes le lui auraient permis encore.

Derrière, dessus, devant, dessous. You are here.

En voilà un titre d'actualité en ces temps confinés, Isolation. L'isolement.

La version originale en cliquant ici. Et la version du fiston ci-dessous, en cadeau d'anniversaire à son père. Bon anniversaire aussi à Sean Lennon qui a quarante-cinq ans aujourd'hui. Et merde, plus vieux que son papa. Mais nous avions déjà parlé de ceci.

Happy Bidet Johnny !
Happy Bidet Johnny !

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article