Le Maroc avec sa fille.

Publié le par Maxime

Le Maroc avec sa fille.

Nous y voilà. Ça fait des années que je rêve du Maroc. Il est passé minuit. Passé minuit et demi. Dans quelques heures maintenant si le volcan se tait et que les avions avionnent pas trop près du sol, on devrait y être. J'ai du mal à réaliser. Le Maroc,...

Lire la suite

Hair today... gone tomorrow !

Publié le par Maxime

Hair today... gone tomorrow !

Non mais qu'est ce que je ne ferais pas pour faire un diaporama sur... moi, moi et moi ! Crâne pas t'es chauve ! Bon, pour ne pas couper les cheveux en quatre et sans poil dans la main ni cheveu sur la langue, voilà le truc : au Maroc, il fait chaud....

Lire la suite

Eli 'Paperboy' Reed

Publié le par Maxime

Eli 'Paperboy' Reed

Je suis allé voir Eli 'Paperboy' Reed, lundi soir à la Kultur Brauerei. C'était vraiment sympa, frais. Bon après ça ne cassait pas trois pattes au canard de Wilson Redding Pickett mais il y a eu des moments où je fermais les yeux et je me croyais en 1964....

Lire la suite

Okidoki Cristina Barcelona

Publié le par Maxime

Okidoki Cristina Barcelona

Alors que nous sommes sur le point de partir pour le Maroc, je me dis que je commence à accumuler un paquet de photos, un paquet de bons moments dont je n'ai pas eu l'occasion de causer ici. Dans quelques jours, j'aurais posé mes tatanes 43/44 pour la...

Lire la suite

Rosenthaler Platz... à la craie !

Publié le par Maxime

Rosenthaler Platz... à la craie !

Ce week-end un artiste s'est laissé aller du côté de Rosenthaler Platz à créér ce chamaré à la craie. Je craie, tu craie... Les voitures, vélos et autres véhicules ont ainsi contribué à... ceci ! Chouette, non ? (cliquez sur les photos, en taille originale...

Lire la suite

Galina Vishnevskaya chante Tchaikovsky

Publié le par Maxime

Galina Vishnevskaya chante Tchaikovsky

La soprano russe Galina Vishnevskaya chante le titre "Pourquoi les roses sont si pâles" de Tchaikovsky, paroles de Heinrich Heine (traduction de Lev Mej), c'est tiré du Memorial Concert, au piano : Mstislav Rostropovich. Et putain que c'est triste et...

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>