Journée de la flamme

Publié le par le zouave

La plus forte éruption solaire en cinq ans va entraîner à partir de jeudi sur la Terre, un bombardement de particules électro-magnétiques susceptibles de perturber les communications par satellite et les réseaux de distribution électriques, ont annoncé mercredi les autorités américaines.

http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/eruption_solaire_nasa.jpg

 

Cette tempête solaire, chargée de particules qui frapperont la Terre à une vitesse de 6,44 millions de km/h, peut potentiellement affecter la distribution d'électricité, les communications satellitaires, les GPS, les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) et contraindre des compagnies aériennes à changer leurs routes pour éviter les régions polaires.

Outre le risque de perturber les communications très dépendantes aujourd'hui des satellites, cette dernière tempête solaire va probablement créer des aurores boréales spectaculaires en Asie Centrale jeudi soir. Les experts rappellent que la Terre est bien protégée de ces tempêtes solaires par son champ magnétique.

 

Estimez-vous heureux qu'en l'absence de toute déclaration tapageuse de Messieurs Guéant, Hortefeux, Sarkozy ou Guaino durant les dernières vingt-quatre heures, je vous épargne la journée de l'infâme.

 

http://archipeldessciences.files.wordpress.com/2011/04/eruption_solaire_24_02_11.jpg

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dave 08/03/2012 10:49


Ha bah aujourd'hui c'est plutôt l'éruption sarkozienne qui envoie des électrons "--" pour créer du buzz, du buzz et du buzz... et malheureusement pour la Terre nous sommes moins protégés contre
les "déruptions" sarko(ras)sistes que contre celles du soleil. Mais le 6 mai pourrait on jouir d'une magnifique aurore boréale sur le pays, ce qui permettrait à Carla de rester une fois de plus
sans voix et profiter des gueux modestes qu'elle jalouse tant...

le zouave 08/03/2012 11:02



Je n'avais pas prévu (bien mal m'en a pris) cet énième sursaut pour exister. J'ose espérer que cela fera pschit !