La tristitude de Oldelaf

Publié le par maxime

Non je n'ai pas la tristitude (mot-valise dont je vous laisse deviner la génèse). J'ai simplement un petit coup de coeur pour ce titre de Oldelaf, moitié de feu le duo Oldelaf et Monsieur D.

Les paroles sont tordantes et il s'y dégage un doux parfum de Nostalgie (notez la majuscule si vous voyez ce que je veux dire) avec ce son de variété française de la seconde partie des années soixante-dix.

 

 

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article