Marine et Nicolas sont sur un bateau...

Publié le par maxime

... qu'est-ce que je ne donnerais pas pour qu'Éole s'excite un peu et nous balance tout ça par-dessus bord !

 

Mais dépourvus d'Éole, c'est avec des nausées nauséabondes que nous avons entendu aujourd'hui Chantal Brunel, députée UMP de Seine et Marne, proposer de "remettre les immigrés dans des bateaux". Elle revient sur son blog sur ses paroles qui ont bien entendu déclencher une vague (si je puis dire) de réactions. 

 

 

 

Ironie du 08 mars, c'est à la suite de ses prises de position fortes, en 2010, quant à la cause des violences faites aux femmes - à travers son livre Pour en finir avec les violences faites aux femmes, que Chantal Brunel avait été nommée par Nicolas Sarkozy rapporteure générale de l'Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes.

Ce même jour, l'UMP a donc reculé sur la déchéance de nationalité. Mais quelle danse nous offre là le plus grand improvisateur sur talonnettes ?

 

J'avais pris soin jusqu'à présent de ne pas évoquer cette Journée internationale des droits de la femme pour deux raisons futiles.

La première étant que ce fut aujourd'hui un excès d'articles, de statistiques et de bonnes volontés qui seront oubliés dès demain. Si cela n'est pas déjà oublié ce soir, au coup de sifflet final des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champignons. Pourtant je reconnais avoir moi-même souvent grossi le flot (surplus d'informations), effet boule de neige qui me débecte tant. Que ce soit dans le cas par exemple des vingt ans de la chute du mur de Berlin ou encore récemment, au sujet des vingt ans de la mort de Gainsbourg. Mais bon, ce sont des choix personnels.

La seconde raison est ce superbe papier signé Didier Pobel :  La journée de quelle femme ?. Là est une question !

A vous de lire. Plaisir.

 

Sur le même sujet, jolie phrases et pensées qui font mouche chez T'as vu ma plume qui nous propose en plus, une image touchante, remuante, de femmes iraniennes. Une pensée ce soir et demain et après-demain (and so on...) pour les femmes arabes. Où qu'elles vivent dans le monde.

 

 

 

 

Ce 08 mars la femme s'est ainsi faite si grande que tout petit, sous le tapis et par un trou de serrure, le vieux monsieur Chirac s'est fait la malle. Pendant l'ascension du nabot, certains rêvaient un jour d'un procès pour ce vilain voleur, "sauveur de notre pays" en 2002. Mais aujourd'hui tout va... à vau-l'eau.

Je vous dis, ce soir, liquide comme l'amniotique de nos chères mamans : tout est histoire de bateau.

 

 

Et pendant que nous causons politique (enfin politique...), voici la démarche intéressante relayée sur plusieurs blog :  6 questions aux futurs candidats à la présidentielle. Tout est dans le titre et  rêver de nouveau s'en est fait l'écho. Allez-y, lisez, faites passer, c'est utile et c'est là que se joue la vraie politique !

 

Je prends mes rames, ma voile et implore Éole en vous murmurant que, promis,  je ne vous mène pas en bateau.

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maxime 09/03/2011 10:55



Sur le même sujet : à lire !!


Argumentaire à l’usage des élus UMP qui veulent parler comme ceux du
FN