Ça bouge encore à l'intérieur !

Publié le par Le Zouave

Personne au bout du téléphone.

Mais il n'empêche, ça bouge encore à l'intérieur. De moi.

Comment une personne partie et absente depuis cinq ans peut-elle faire croire qu'elle est encore là ? Cela me dépasse.

Bien sûr, j'ai ma part de faiblesse et de l'écrire comme ça aujourd'hui, ça y contribue. Mais c'est plus fort que moi. Parfois je crois que le téléphone va sonner ou que je vais le retrouver la prochaine fois que je ferai mon Hannibal avec mon corps d'éléphant en passant les Alpes. Mais une fois de plus il sera aux abonnés absents. Normal.

C'est comme ces rêves qu'on fait parfois. On se réveille tout ensuqués, la tête encore enchimèrée. On pense être au Brésil, en tête-à-tête avec un eskimo, assis sur un cornflake, à manger des avocats avec du ketchup et de la crème chantilly et puis pendant quelques secondes... on y est encore.

Cette année, j'ai eu envie et besoin de le voir bouger, d'où cette vidéo avec des bouts de machins de plus ou moins bonne qualité. J'ai une pensée pour deux personnes, deux et demi. Elles n'ont jamais vu certaines de ces images, certes de piètre qualité. Mais je vous les amènerai de manière complète au joli mois de mai.

Alors voilà, l'aventure (c'est l'aventure) continue et de la plus belle manière. Avec ce délirant lego qu'est notre ADN, nous sommes vieux de plusieurs millions d'années. Nous sommes aussi tout jeunots, de quelques millisecondes à peine.

Et de nouveau, toujours et encore, ça bouge à l'intérieur !

Et c'est tant mieux, et c'est si bon. Cela veut dire que nous sommes vivants.

Toi, moi, nous.

Publié dans perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article