J'ai dix ans (fois sept)

Publié le par Le Zouave

Quelle surprise et quel effroi quand j'ai appris il y a deux jours que cet éternel ado à la silhouette de jeune homme et à la chevelure hendrixienne devenait... septuagénaire.

J'ai dix ans (fois sept)

Décidément, cette année est celle des néo-septuagénaires qui n'en ont pas l'air !
Je dis ça en pensant à deux amis qui ont trafiqué leur acte de naissance pour qu'on y lise l'année de leur Débarquement. Foutaises que la naissance et la mort.
Rien ne vaut la vie.

Évidemment, je ne parle ni de Alain Souchy ni de Laurent Voulzon mais bien de Alain Souchon !

Lui aussi, comme quelques autres, a toujours été là. En tout cas c'est l'impression que j'ai. De Bidon, l'année de ma naissance à Rêveur en 2008, année de son dernier album de chansons originales.

Je n'imagine pas ma vie sans sa voix de coton endormi teintée de petites pointes acides attaquant la finance et les abus de nos vies ultra-modernes connectées. J'aurais parfois tellement envie de partir le suivre sur une île. Il faut voir la gueule du rose qu'on nous propose.


Malgré les mauvaises nouvelles et le froid d'octobre qui finit ce mois de mai à Berlin, que la vie est belle quand Alain chante et nous entraîne dans sa rumba des mots les plus justes.

J'ai dix ans (fois sept)

Il a toujours dix ans et dix ans pour toujours. Même si certains vont s'entêter à le multiplier par sept.

J'ai dix ans (fois sept)

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article