Numéro 132

Publié le par Le Zouave

Numéro 132

C'est à toi que je pense depuis bientôt une semaine.

À toi et à tes rêves. À tes envies.

Je pense au jour merveilleux de ta naissance. Merveille pour tes proches, pour tes parents.

Il pleuvait peut-être ce jour-là mais plus certainement le soleil brillait. Fort.

Je pense aussi à la façon dont tu es mort, dont tu es morte.

Bousculé. Bousculée.

Tombé. Tombée.

Noyé. Noyée.

Je regarde la boîte blanche qui ne porte pas ton nom mais juste un numéro.

Je suis triste de vivre sur une planète si belle. Si riche.

Je suis triste car nous ne savons pas partager.

C'est à toi que je pense depuis une semaine.

À toi et aux numéros 131 et 133.

130 et 134.

129 et 135...

Je pense à toi.

Publié dans écrits, ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 24/04/2015 15:37

... Une simple boite blanche, anonyme... pour avoir eu l'espoir d'une vie meilleure.

Le Zouave 24/04/2015 15:40

Et oui, nous ne savons même plus prendre soin de "notre mère" (mare nostrum) et de ceux qui vivent en son sein.