Le mystère du village kazakh endormi...

Publié le par Le Zouave

Je parle de mystère mais de mystère... il n'y a plus.

Mais jusqu'à peu, un certains nombre de scientifiques s'y étaient cassé les dents et y avaient même perdu des cheveux (deux conditions médicales différentes mais préoccupantes en tant que tel).

Depuis 2010, quelque 150 villageois s’« endorment » de façon soudaine, alors qu’ils étaient en train de marcher, de traire leurs vaches ou de travailler. Des pertes de connaissance brutales qui pouvaient durer quelques heures, et jusqu’à six jours.

Le mystère du village kazakh endormi...

Au réveil ? Et bien les malheureuses et les malheureux ont ce qui ressemble à une véritable gueule de bois: trous de mémoire, vertiges, maux de tête et même des hallucinations. Chez certains hommes, le réveil peut s'accompagner d'une montée violente du désir sexuel. «Les docteurs ont ri et les infirmières rougi en les voyant dans cet état», raconte une femme du village au Siberian Times.

Les étranges « sommeils » des habitants de Kalachi avaient suscité plusieurs théories. Certains médecins avaient d’abord soupçonné les effets sédatifs d’une vodka frelatée. D’autres se sont penchés sur l’impact du gaz radon, contenu dans les minerais d’uranium. D’autres, encore, avaient évoqué un trouble d’origine psychologique, soit une « psychose de masse ».

Le mystère du village kazakh endormi...

Le phénomène, qui s’était accru depuis mars 2013, était jusqu’ici resté inexpliqué. Mais selon les autorités kazakhes, l’origine de cette « épidémie de sommeil » a finalement été percée à jour. L’ancienne mine d’uranium située dans la ville fantôme de Krasnogorsk, qui jouxte Kalachi, souvent pointée du doigt par les chercheurs, est bien mise en cause. Mais ce sont les niveaux de monoxyde de carbone et d’hydrocarbures qui seraient responsables des pertes de connaissance, et non l’uranium.

Des experts ne se disent toujours pas convaincus à 100 % par les explications d’Astana. Comment se fait-il qu’il y ait tant de monoxyde de carbone alors que la mine est inactive depuis si longtemps ? Comment a-t-il pu s’échapper de l’ancienne mine en si forte quantité ?

Et si le mystère demeurait finalement au bois dormant de Kalachi ?

Kalachi, dans la province d'Akmola au nord du Kazakhstan

Kalachi, dans la province d'Akmola au nord du Kazakhstan

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Big Dave 22/07/2015 08:31

Tiens, il n'y a pas eu les petits hommes verts pour tenter d'expliquer ce phénomène....
La même chose s'est produit en France, dans la plupart des villages. Les gens se sont endormis en 1943 et se sont réveillés dans les années 2000... même si le temps s'était écoulé ils n'avaient pas perdu leurs habitudes : xénophobes, homophobes, réactionnaires. Certains y voient une manière de gérer leurs peurs... d'autres y voient une indécrottable tendance pétainiste. Et ça donne envie de s'endormir...

Le Zouave 22/07/2015 08:57

Ah ah... je ne sais pas si je dois rire ou pleurer de ton commentaire.
Allez mon grand frère, viens donc traverser le Rhin. On ira se boire quelques bières au bord du lac quand nos femmes resteront à la maison pour surveiller nos chères têtes "blondes".
Vacances, Famille, Patrie : bienvenue dans le Pétainisme 2.0.