Joyeux Nobel Bobby !

Publié le par Le Zouave

"Le Prix Nobel 2017 de Chimie ? À Keith Richards bien sûr !"

"Le Prix Nobel 2017 de Chimie ? À Keith Richards bien sûr !"

Get born, keep warm, short pants, romance, learn to dance, get dressed, get blessed, try to be a success, please her, please him, buy gifts, don't steal, don't lift, twenty years of schoolin' and they put you on the day shift

Ah renais, reste au chaud, culottes courtes, romance, apprend la danse, sois sapé, sois béni, essaie de réussir, plais-lui, à elle, à lui, fais des cadeaux, ne vole pas, n'enlève pas. Vingt ans d'école et on te fait faire les trois x huit.

SUBTERRANEAN HOMESICK BLUES (1965)

C'est d'abord un souffle, un phrasé.

Chez Dylan il y a bien sûr les textes, évidemment cette voix sur laquelle on a tant bavé et écrit mais c'est aussi et avant tout un souffle.

 

Quelques images d'abord...
 

Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !
Joyeux Nobel Bobby !

Je ne suis qu'un humble amateur des premiers albums (des années soixante et début soixante-dix) et je n'ai que trop rarement pris le temps de me plonger dans le reste de sa discographie. Mais c'est bien entendu quelqu'un qui a compté dans mes aventures musicales et que je croise et recroise dans ce voyage en musiques et chansons qui fait ma vie.

Alors forcément, si je dois fredonner une chanson, c'est souvent vers les classiques que je me tourne. Celle-ci est un vrai coup de coeur qui date de mes années étudiantes. Si vous voulez voir de quoi ça cause, vous pourrez en lire une tentative de traduction ici.

Et puis il y a Lucky Wilbury. Animal étrange et énième avatar de Robert Allen Zimmerman qui n'est certainement pas la première chose que l'on écoutera en partant à l'assaut de la montagne Dylan. Mais, hasard... ou pas, je suis un ami des Wilbury.

Je dois confesser ici que cette chanson ne s'est révélée à moi dans toute sa beauté (les intonations, les changements d'accords !) qu'à l'écoute de cette version acoustique de Nelson Wilbury.

"The Nobel Prize for Literature is yet another step towards immortality for Bob Dylan. The rebellious, reclusive, unpredictable artist/composer is exactly where the Nobel Prize for Literature needs to be.
His gift with words is unsurpassable. Out of my repertoire spanning 60 years, no songs have been more moving and worthy in their depth, darkness, fury, mystery, beauty, and humor than Bob’s. None has been more of a pleasure to sing. None will come again."

Joan Baez, hier, le 13 octobre 2016

Publié dans musique, cinema - images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 19/10/2016 06:47

Ah, Maxime, les Traveling...
Aux dernières nouvelles, les organisateurs du Nobel avait de la peine à trouver Robert...
Viendra-t-il ou non à la cérémonie? Telle est la question...

Le Zouave 19/10/2016 10:49

Oui, sera-t-il à Oslo... mystère et boule de Dylan.