Faire la paix

Publié le par Le Zouave

Le rêve de l'enfant, c'est la Paix,
Le rêve de la mère, c'est la Paix,
Des mots d'amour sous les arbres, c'est la Paix.

Le père qui rentre le soir un long sourire dans les yeux
Dans ses mains un panier rempli de fruits
Et sur son front des gouttes de sueur qui ressemblent
Aux gouttes d'eau gelées de la cruche posée sur la fenêtre...
C'est la Paix....

Quand se referment les cicatrices sur le visage blessé du monde
Et que dans les cratères creusés, on plante des arbres;
Quand, dans les coeurs carbonisés par la fournaise,
L'espoir fait ressurgir les premiers bourgeons
Et que les morts peuvent enfin se coucher sur le côté
Et dormir sans aucune plainte, assurés que leur sang
N'a pas coulé en vain...

La Paix, c'est la bonne odeur des repas,
Le soir quand l'arrêt d'une voiture sur la route
Ne provoque aucune peur,
Et que celui qui frappe à la porte, ne peut être qu'un ami
Et qu'à n'importe quelle heure, la fenêtre ne peut s'ouvrir
Que sur le ciel et laissant nos yeux refléter comme une fête
Des cloches lointaines de ses couleurs...

Quand les prisons deviennent des bibliothèques
Et que de porte en porte, une chanson s'en va dans la nuit...
Quand la lune du printemps sort des nuages semblables
A l'ouvrier qui le samedi soir sort fraîchement rasé
De chez le coiffeur du quartier, c'est la Paix.
La Paix, ce sont des meules rayonnantes dans les champs de l'été
C'est l'alphabet de la beauté sur les genoux de l'aube.
Quand tu dis, mon frère, demain, nous construirons,
Quand nous construisons et que nous chantons, c'est la Paix...

Quand la nuit ne prend que peu de place dans le coeur
Et que les cheminées nous montrent du doigt le chemin du bonheur,
Quand le poète et le prolétaire peuvent à égalité
Respirer le parfum du grand oeillet du crépuscule, c'est la Paix.

Mes frères, c'est dans la Paix que nous respirons à pleins poumons
L'univers entier avec tous ses rêves...
Mes frères, mes soeurs, donnez-vous la main, c'est cela la Paix.

Faire la paix

Publié dans écrits, ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 10/04/2017 01:16

J'avoue de mon coin de l'Helvétie avoir ressenti beaucoup d'émotion dans ce discours marseillais de Mélenchon, comme d'ailleurs tous ses discours de la campagne présidentielle que je suis à la TV. Quel orateur, quel poète, qu'elle est belle notre langue française ! Si tous les gens qui voteront arrivent à convaincre d'autres personnes dans leur propre famille ou entourage, Mélenchon sera au 2e tour. La Paix n'est pas régionale, elle doit être mondiale. Mais avec ces malades qui nous gouvernent, faudra que nous tous les humanistes soyons solidaires au-delà des montagnes et des océans. Il y a de mauvais signes à l'horizon, cela risque de secouer si des gens de bonnes volontés ne se lèvent pas pour dire «non» ! Oui, Résistance !

Le Zouave 10/04/2017 12:03

Malheureusement je n'y crois pas trop Michel. Pas pour cette année, ni pour 2022 ni après. C'est malheureux mais on préfère protéger nos petits intérêts et ménager la chèvre et le chou. La tiédeur et la machine à malheurs de la social-démocratie a encore de beaux jours devant elle.

Chris 09/04/2017 17:17

Merci pour avoir mis ce texte sous nos yeux et la magnifique voix de Mélina dans nos oreilles. Je n'avais pas entendu Mélenchon....

Le Zouave 09/04/2017 21:09

Mon plaisir !

JPP 09/04/2017 16:43

Merci pour le partage de ce texte lu tout à l'heure par JL Mélenchon . Grand moment .

Le Zouave 09/04/2017 16:50

Merci à toi Jean Paul pour ta fidélité et, effectivement, j'ai eu des frissons en entendant ce beau poème.

Ca et puis quelques larmes aux yeux (de rire ?) avec ce retour sur les origines de Marseille.
"Marseille, Marseille insoumise pour toujours. Marseille qui a commencé il y a 2 600 ans car une femme a préféré un immigré grec à tous ceux qui venaient de débarquer. (...) Si bien que nos ancêtres les Gaulois, avant d'être des héritiers des sans-culottes que nous sommes tous, ont écrit en grec, madame Le Pen !"