François Morel et la frise de Cabu

Publié le par Le Zouave

François Morel, Cabu.

Sont des mots qui vont très bien ensemble.

Très bien ensemble.

 

Dans sa chronique de vendredi, François Morel se demandait pour combien de temps encore la frise de Cabu, caricaturant des personnalités dont certaines sont déjà presque oubliées, resterait au sommet d'une page du Canard Enchaîné.

Patrick Pelloux est l'un des ses amis intimes... C'est par son intermédiaire que François Morel avait rencontré Cabu et Charb. Les dessinateurs assassinés étaient montés sur scène avec lui, le 8 octobre 2014, à Châlons-en-Champagne (Marne), la ville natale de Cabu. Morel chantait les titres de son spectacle "Le soir, des lions...", les deux autres le caricaturaient en même temps.

Morel, Cabu et Charb en pleine discussion à l'arrière de la scène, le 08/11/14 à Châlons-en-Champagne. / © Christophe Manquillet

Morel, Cabu et Charb en pleine discussion à l'arrière de la scène, le 08/11/14 à Châlons-en-Champagne. / © Christophe Manquillet

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 11/06/2018 14:23

«Sont des mots qui vont très bien ensemble.», ah oui, voilà des paroles qui ne sont pas totalement inconnues...