L'écho de la misère

Publié le par Le Zouave

Merci à Vincent Lindon dont la voix se fait de plus en plus forte dans le grand vide. Un grand texte avec du souffle.

Je ne sais pas comment je prendrais cet appel dans la tronche si j'étais un responsable politique. La violence des propos dans la voix douce du comédien donne le tournis. Cette violence fait bien sûr écho à une autre qu'on n'a vu s'étaler pendant de longs mois ces dernières années en France. Mais rien. Toujours rien sinon l'écho de la misère.

C'est "seulement" depuis 2007 que j'en soutiens l'idée... mais quand est-ce que cette constitution sera-t-elle remodelée ?

Vincent Lindon suggère notamment une plus grande contribution des personnes les plus riches avec une taxe Jean Valjean. Elle serait "conçue comme une forme d'assistance à personnes en danger, financée par les patrimoines français de plus de 10 millions d'euros, sans acrobaties, à travers une taxe progressive de 1% à 5%, avec une franchise pour les premiers 10 millions d'euros".

C'est l'Etat qui avancerait la trésorerie, ce qui permettrait de redistribuer 2000 euros aux foyers les plus pauvres : "D'après les économistes que j'ai pris soin de consulter, cette contribution devrait représenter environ 36 à 37 milliards d'euros, qui seront distribués aux quelque 21,4 millions de foyers trop pauvres pour être assujettis à l'impôt sur le revenu", poursuit-il. 

L'écho de la misère
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article