Feelin groovy...

Publié le par Le Zouave

Feelin groovy...

On ne le voyait plus. Il avait disparu derrière des vieux peignoirs, des chemises qu'on ne mettra plus ou qu'on avait oubliées.

Lui, c'est un poster. Psychédélique, il brillait la nuit. Fluo. Comment avais-je pu, moi, l'oublier ?

Il était agrafé à la porte de la chambre de mon père. 

Je ne sais combien d'années il m'a fallu pour comprendre que c'était un chien qui dansait. Pourtant je le connaissais bien ce chien, Snoopy. Mais je ne le reconnaissais pas. Parfois quand je croyais saisir sa silhouette, il m'échappait et je ne voyais plus que des fleurs. Et ces lettres roses qui formaient des mots que je connaissais pas.

Après recherches il s'avère que c'est un poster datant de 1969. Pas plus d'idée sur son origine et comment il avait atterri en Isère dans les années quatre-vingt (ou soixante-dix).

J'avais déjà évoqué ici les souvenirs du jeu Snoopy et le Baron Rouge sur Atari 800XL. Snoopy n'était jamais très loin. L'absurdité de la vie aussi.

Au printemps 2009, c'est avec ce beagle noir et blanc qui dansait dans mon dos que je ne trouvais pas le sommeil. Déjà douze ans. 

Mais la fantaisie et l'extravagance ont aidé. Celles du beagle, entre autres.

En 2021 Snoopy danse encore, pour mon plus grand plaisir. 

Feelin groovy...

Publié dans perso, cinema - images, écrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article