Le lundi au soleil...

Publié le par Maxime

Hello tout le monde !

Avec deux jours de retard et avant que demain ne rende obsolète avant-hier (gué ?! lol ) je me lance pour les nouvelles (plus très fraiches) du... Landi [copyright Groland].

Landi !

Je me lève et je me bouscule, je ne me réveille pas. J'ai l'habitude.

Me v'là donc parti pour l'Ambassade du Sarkoland pendant que ma copine passe son second entretien. J'ai dans mes oreilles du Ray Charles entrainant (voir le message précédent) et au-dessus de ma tête un superbe ciel bleu. Je rencontre la personne en charge de la cellule emploi qui me dit bien sur de ne pas seulement compter sur elle pour trouver un boulot. Il s'agit d'une solution de plus, ils font le lien entre certains employeurs et certains... chômistes (me !). Je voulais surtout la rencontrer pour avoir un avis de... première main, de quelqu'un qui connaissait les possibilités et les limites de ma situation. Elle a confirmé ce que je pensais  concernant la crise actuelle, que ma venue au mois de septembre aurait probablement donné autre chose. Mais malgré tout elle m'a trouvé une annonce (et même une seconde alors que j'arrivais chez moi) à laquelle j'ai immédiatement postulé. Bon ce n'est rien de bien fou mais ca paiera les factures comme disait... euh... chais pu.

Pendant que je me baladais en ville, je décidais d'aller jeter un coup d'oeil au sud de la Porte de Brandebourg. Je n'y avais encore jamais été. C'est là  que se trouve le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe. Une sculpture énorme, la surface de trois terrains de football recouverte de monolithes, de gros blocs de béton qui forment donc un immense dédale dans lequel il est malsain de déambuler. Et c'est pourtant à faire (!).

Infos:
Le site du mémorial est proche de l'ancienne Chancellerie du 3ème Reich, des ministères et du bunker d'Hitler, qui ont tous été rasés par les Soviétiques, après la guerre pour ne laisser aucune trace du nazisme.
Le Mémorial est composé de 2711 stèles de béton. En sous-sol, un centre de documentation et une exposition permanente sur les persécutions des Juifs, Homosexuels et Roms ont été aménagés.


En voici deux clichés.



























































Je me suis ensuite rendu quelques 200 mètres plus au sud. Je marchais le long d'une petite rue autrefois bordée de part et autre par le mur. LE mur. Et puis tout de suite, sur la gauche, un espèce de parking mal entretenu qui fait comme une cour d'immeubles puisque deux blocs de grises habitations le longent sur deux côtés. Là-dessous se trouve le bunker d'Adolf Hitler. Je repense d'abord à cet excellent film de 2004, Der Untergang (Titre français: La Chute), qui relate les derniers jours d'Hitler dans son bunker. Et puis bien sur... l'horreur. Malsain.




Je continue dans le sud pour m'arrêter sur la Potsdamer Platz.

La Potsdamer Platz est une place et intersection routière majeure au centre de Berlin, en Allemagne. La majeure partie des constructions date d'après 1990. La place compte parmi les lieux les plus marquants de Berlin et est fréquentée par nombre de touristes.

Dans les années 1920 et 1930, c'était un des centres les plus animés d'Europe.




























La plupart des bâtiments furent détruits au cours des bombardements intensifs de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Quand la ville fut divisée en Berlin-Est et Berlin-Ouest après la guerre, la place fut coupée en deux. Elle se retrouvait pile poil à l'intersection des territoires russe, américain et britannique !

Après 1963, le mur de Berlin la traversait de part en part, ce qui en fit un endroit complètement désolé.




















































Du coté Est, un immense no man's land où les quelques personnes qui s'y aventuraient se faisait semoncer ou bien tirer comme des lapins. Coté Ouest, je vous laisse voir ci-dessous, on avait installé une sorte de plateforme pour jeter un rapide coup d'oeil vers l'Est.
























Certaines des scènes du film de Wim Wenders de 1987 Der Himmel über Berlin (Titre français : Les Ailes du désir) sont tournées sur l'ancienne Potsdamer Platz, quasiment vide, avant la chute du mur de Berlin. Le film donne une bonne image de ce qu'étaient la place et ses environs à l'époque.

Après la chute du mur de Berlin en 1989, Roger Waters se produisit sur une scène gigantesque pour une représentation de The Wall le 21 juillet 1990 pour commémorer la fin de la séparation entre les deux Allemagne. Le concert se tint sur la Potsdamer Platz.

Après 1990, le conseil municipal choisit de la diviser en quatre parties, chacune laissée à un investisseur privé. Au cours de cette phase de construction, Potsdamer Platz fut le plus grand chantier d'Europe.

On y trouve notamment le Sony Center (l'espèce de chapiteau métallique sur la gauche sur la photo ci-après) dont je reparlerai surement dans le futur. Je compte y amener mon breton car on y trouve un Imax 3D et des tas d'autres choses. Une des architectures les plus insolentes et belles du 21ème siècle.




































Bientôt mon téléphone sonne, je rejoins Claudia.
Son entretien s'est hyper bien passé (je croise mes bois) et les candidats au poste ne sont plus que... deux (je touche du doigt). Il y a donc un autre gars... et elle. Réponse demain.

Demain !

Je vous tiendrai évidemment au courant des derniers développements. En espérant que ça soit pour une bonne nouvelle. Sinon... life goes on bro ! Ça nous faciliterait la tâche (la tâche c'est moi) mais sinon ça ne serait que partie remise.

A vous Cognac-Jay !





Publié dans berlin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gwen 20/11/2008 15:23

oh la la je ne devais pas etre tres bien reveillée ce matin, c'etait en 1997 et non 1987!...Le Tacheles ce n'est pas un musée c'est un lieu alternatif où y'a entre autre des concerts du moins en 1997!

Maxime 20/11/2008 15:51



Ah bah oui mais j'aurais du y penser aussi ! Tu aurais été bien jeune !  


Oui pour le Tacheles, je crois bien que Claudia m'y a déjà amené. Il faut que j'y retourne ! Merci encore de tes conseils.



Gwen 20/11/2008 10:58

Hallo Max ! comme on dit là bas!Merci merci de nous décrire ton quotidien, ca me rapelle trop qd j'etais là bas (1987) et ca a du changer enormement! J'adore cette ville, y'a tellement de choses à voir! Museum Insel notamment dont le Pergamon Museum, super sans oublier le Tacheles...bref si on a l'occas de venir on debarque!bises et bon courage!Gwen

Maxime 20/11/2008 12:39


Merci Gwen ! C'est gentil.
Dis donc je sais que tu y avais vécu  mais pas en 1987 !! Dis donc j'imagine le changement... ou plutot non. Ce doit être quelque chose comme venir sur une autre planète. D'ailleurs comme tu
le dis, vous y êtes officiellement invités. Laissez nous un peu de temps mais on aura surement à terme un petit nid pour vous y accueillir. Ca serait avec beaucoup de plaisir.
Et merci donc pour les conseils aussi, je vais regarder pour ces musées (Pergamon et le Tacheles).
Merci pour tes good vibrations !