All we are saying...

Publié le par Maxime

Je m'excuse par avance pour ceux qui ne parle pas anglais. Je vais traduire rapidement ce qui est dit dans la vidéo postée à la fin de ce message. S'il vous plait, prenez le temps de lire.

Voici en substance ce que raconte ce grand déguindé et flingué de Lennon.


Je pense que notre société est menée par des gens fous qui poursuivent des objectifs tout aussi fous. Mais ce qui est le plus dément c'est que je suis susceptible d'être traité de fou pour le dire ! 

Il y a eu des révolutions dans tous les pays mais ce que nous proposons maintenant c'est de donner une chance à la paix. Ca ne s'est jamais vraiment fait auparavant. La gauche réclame le pouvoir au peuple mais le peuple ne semble pas réaliser qu'il a déjà tous les pouvoirs ! C'est le peuple, ce sont les gens qui votent les gouvernements mis en place. Ils votent pour leur maire mais le système est fait de telle manière que l'on croit toujours que le gouvernement solutionnera tous les problèmes, que l'origine des problème c'est le gouvernement. On provoque et on insulte le gouvernement mais
nous sommes le gouvernement.

Yoko me parlait de cet ancien livre chinois qui explique comment combattre et qui dit que la bataille se perd toujours à l'intérieur. Que par exemple les USA s'effondreront de l'intérieur et pas à cause des communistes venant les attaquer ou je ne sais quoi. Ce livre conseille de ne jamais fermer toutes les portes pendant un combat, sinon l'ennemi va vous attaquer de partout. Il est conseiller de toujours laisser une porte ouverte car ainsi on sait où l'ennemi se pointera. Finalement c'est ce que nous faisons en laissant une porte ouverte: les journalistes, les medias sont si occupés à écrire sur notre coupe de cheveux, nos parties génitales, notre apparence ridicule et notre naïveté que nous savons sur quoi ils nous attaquent. Le résultat c'est que ça nous laisse une belle latitude pour faire ce qui nous tient vraiment à coeur: vendre la paix.

Avec les Beatles, on avait tout, il n'y avait plus rien à faire. On avait l'argent, la gloire, pas forcément le bonheur. Et puis j'ai rencontré Yoko qui était une artiste avant-gardiste. Il a bien fallu continué en cherchant un terrain commun. Elle ne pouvait pas faire du rock et je ne pouvais pas me lancer dans l'avant-garde. C'est ce qu'on a cru au début mais on s'est bien rendu compte de nos limites ! L'amour et la paix, c'est ce que nous avons en commun. Nous avons donc décidé de travailler pour la paix et l'amour. Nous appliquons à notre combat la technique publicitaire. Le monde capitaliste utilise cette technique, les Beatles en faisaient partie vous savez ? Les hommes politique utilisent ça de nos jours. On va vendre la paix comme on vend du savon. Il y a deux produits: la paix et la guerre. Jusqu'au jour où la ménagère se met à penser et se dit: "tiens il y a le choix, il y a la guerre et il y a la paix".

On a organisé ces posters affichés dans le monde entier avec comme excuse les fêtes de Noël. La paix sur Terre ça veut dire la fin de la violence, la fin de la famine dans le monde, la fin des violences conjugales, plus de frustation, plus de peur.



Enfin voilà quoi.

Je pense que la première chose qui peut venir à l'esprit de beaucoup sera le mot "naïf". Certains iront même jusqu'à penser "niais" pourquoi pas ?

Il faut savoir que tout fan que je suis, j'ai quand même lu et ingurgité assez de livres, dvd et articles pour me faire ma propre idée du bonhomme. Et si Lennon a eu un tel impact sur la société (s'il a toujours un tel impact sur des gamins de 15 ans qui le découvre lui ou les Beatles en 2008 !) c'est parce qu'il était terriblement... humain. Pleins de défauts et un désir fou de paix. C'est d'abord sa paix à lui, dans son existence, qu'il a recherché. Il a d'ailleurs eu un mal fou à la trouver et on peut espérer et penser que les cinq dernières années de sa vie il s'en approcha. Enfin voilà, c'était simplement pour préciser que je ne poste pas cette vidéo comme on prêche les paroles d'un Christ ou d'un prophète. C'est juste Johnny Lennon, qui battait ses femmes et disait le lendemain le contraire de ce qu'il avait chanté la veille.

Mais je vous assure que dans leur naïveté (leur niaiserie ?) ces deux là proposaient quelque chose de simple et difficile: agir. Aujourd'hui on peut voir que la jeunessse en Grèce réagit, certes de manière violente et désordonnée mais au moins il n'y a pas cet assoupissement amorphe qui caractérise de plus en plus la France. N'ayons pas peur de rêver, n'ayons pas peur d'agir.





Joyeux anniversaire au meurtre donc puisque sur notre planète, en 2008, on semble plus célébrer la guerre que la paix. C'est tellement plus
cool et facile de vivre dans la guerre que de rêver de la paix.

Et avec dix-sept jours d'avance... "Happy birthday Christ !".



NB: La vidéo d'une chanson commence à 6'06'' et les cadeaux de Noël sont alors distribués. Ca se termine par cette phrase de Gandhi: "Oeil pour oeil... nous laissera tous aveugles".








 

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

uncle 09/12/2008 18:36

j'ai  vu cette video sur le tube , il y a à peine quelques joursc terribleje me suis meme dit qu'il fallait pas la diffuser..trop dursurtout sur du JL et noel .

Maxime 10/12/2008 11:00


Oui, je n'ai pas eu ces remords même si, pour l'avoir montrée à une amie il y a quelques années, j'avais eu des remontrances. C'est mon choix comme dirait l'autre.
Ca serait trop facile de rejeter tout ça en bloc derrière un "oh c'est trop choquant, c'est fait pour choquer". Oui et alors ?