2008, des musiques, des images

Publié le par Maxime

Je ne vais pas trop me fouler pour cet article là non plus puisque je m'inspire (on dit comme ça "copier-coller" non ?) largement d'un article de presse paru lundi et appelé Rock, pop, électro: les dix albums qui ont marqué l'année. Bon j'y rajoute mes grains de sel et de pepper. Et puis dernier petit avertissement, ce n'est pas exhaustif hein ? Sinon ça ne serait pas marrant.



La révélation Fleet Foxes, la confirmation TV on the Radio, le retour de Portishead... 2008 a été faste côté rock, pop ou électro. 


Fleet Foxes, "Fleet Foxes" (Bella Union/Cooperative Music): la révélation de l'année. Barbes fleuries et chemises de bûcheron, le quintette américain signe un premier album de folk pastoral touché par la grâce, construit autour d'harmonies vocales riches, aériennes et lumineuses.






TV on the Radio, "Dear Science" (4AD/Beggars): la musique du groupe avant-gardiste américain mêle rock noisy, influences post-punk, free jazz et funk dans un empilement complexe de couches sonores. Il la rend plus accessible sur ce troisième album, qui confirme son statut de premier plan. Sa tête pensante, le multi-instrumentiste et producteur Dave Sitek, a par ailleurs mis en sons le premier album de l'actrice Scarlett Johansson.





Get Well Soon, "Rest Now, Weary Head! You Will Get Well Soon" (City Slang/Cooperative Music): l'Allemand Konstantin Gropper s'est nourri d'un tas d'influences, de la mélancolie balkanique de Beirut au rock cérébral de Radiohead en passant par la pop orchestrée de Scott Walker, et les a digérées sur cet album dense, éclectique et touchant. Respirez lentement. Fermez les yeux. Ecoutez. Get Well Soon est de la race des Beach Boys, High Llamas, Divine Comedy ou Calexico. Les faiseurs de pop magique, blindée d'arrangements et de couches d'instruments. Get Well Soon n'a pas peur des violons et des cuivres, encore moins de la guitare et de la batterie. Sa musique emprunte à l'opéra comme au rock, à l'electro comme au flamenco. Le rythme y est toujours malmené, la mélodie n'est jamais simplifiée. On y entre avec curiosité, on y demeure envoûté, on en ressort essoré. 






Sébastien Tellier

, "Sexuality" (RecordMakers/Discograph): l'excentrique barbu français mélange R'n'B, électro, pop, érotisme bling-bling et mélancolie existentielle dans son quatrième album, produit par l'un des deux Daft Punk, Guy-Manuel de Homem-Christo. Dédicace à un petit renard pour le clip.






Portishead, "Third" (Island/Universal): après dix ans de silence, retour audacieux et sans nostalgie d'un des groupes anglais les plus marquants des années 90. Oubliée l'étiquette "trip hop": le parti pris est résolument expérimental, noir et industriel. The Rip est déjà un de mes titres fétiches. Qui aurait cru que leur troisième album éclipserait presque les deux premiers ?






The Last Shadow Puppets, "The Age of the Understatement" (Domino/Pias): dans ce projet parallèle, les Anglais Alex Turner, des Arctic Monkeys, et Miles Kane, de The Rascals, rendent hommage à la pop épique des années 60. Un album tourné vers le passé mais pas passéiste car le son est actuel et évite l'écueil de la reconstitution "vintage".






MGMT, "Oracular Spectacular" (Columbia/Sony-BMG): le jeune duo américain a été encensé pour ce disque électro-rock psychédélique et coloré. C'est avant tout un album de studio puisque sa principale qualité est la production inventive de Dave Fridmann (Flaming Lips, Mercury Rev...). MGMT (qu'on prononce "Management") a d'ailleurs du mal à confirmer sur scène les promesses de cet "Oracular Spectacular".







Enfin je termine avec mes petits chouchous qui ont le monde entier (on parle musique blanche occidentale là hein ?) à leurs pieds. Notamment aux Etats-Unis où ils remplissent les stades. Qui disait que la musique française ne s'exportait pas ?







Il ets évident que des tonnes de superbes artistes sont manquants. Bon j'avais un sujet entier consacré à Patrick Sébastien alors je n'en remets pas une couche. Mais en rock-pop bianco, la liste ci-dessus donne déjà une idée des superbes sorties de cette solide année rock 2008.







Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article