Ich bin en amour !

Publié le par Maxime

Je vous poste un article paru dans Le Petit Journal en date du 11 février 2009. Le Petit Journal c'est un journal en ligne pour les francophones expatriés (ou non !) avec des pages personnalisées à l'actualité de certaines villes comme Athènes, Berlin, Londres, Dublin, Bangkok, Buenos Aires...). Ils ont abordé cette semaine le thème des couples mixtes, St Valentin (un des 36 saints du capitalisme) oblige. Il y a un portrait sympa d'un couple franco-allemand. Bon la comparaisons s'arrête là car ils ne se sont pas connu dans un autre pays comme Claudia et moi mais ça vaut le coup de lire.

Bon week-end à toutes et tous !






"Je suis avec un(e) Allemand(e)" : que se cache-t-il derrière cette simple affirmation ? LPJ est parti enquêter pour vous et lève, à l’occasion de la Saint-Valentin, le voile sur certaines réalités de la vie de couple franco-allemande. Lise et Thomas, à la tête d’une vraie petite famille bi-culturelle depuis la naissance de leur fils Victor, ont accepté de se prêter au jeu des questions/réponses

Lise et Thomas, un couple franco-allemand au quotidien (photo. C. Danckert)

LPJ : Votre meilleur et votre pire souvenir en Allemagne ou en France  


Lise : Le pire en Allemagne: les formalités administratives pour avoir l'autorisation de se marier. Et aussi les questions permanentes "mais tu viens d'où, pourquoi es-tu venue en Allemagne, etc..." auxquelles je ne sais jamais trop quoi répondre. Le meilleur en Allemagne: la manière assez facile de pouvoir associer deux cultures sans avoir à passer pour un extra-terrestre. Je crois que les Allemands sont plus ouverts que les Français a ce niveau, ou bien moins protectionnistes de leurs "valeurs" nationales.

Thomas : Un de mes meilleurs souvenirs en France est le premier Noël passé dans la famille de Lise : manger, boire et faire la fête, ça m’a beaucoup plu. Je n’ai quasiment que des souvenirs positifs de Paris, La Rochelle, Lyon, Strasbourg, Nantes ou la Moselle. Par contre, ce que je n’aime pas en France, c’est la saleté : les crottes de chien ou les détritus dans les rues.
  
 

Dans quelle langue préférez-vous communiquer ? Et avec Victor, votre fils?
: Je préfère communiquer avec Thomas en allemand car nous nous comprenons mieux dans cette langue. Avec Victor en revanche, je parle presque exclusivement français parce que je ne voudrais pas lui apprendre un mauvais allemand.


: Ca dépend. Avec Lise, je préfère parler en français mais c’est souvent un mélange des deux langues. Avec Victor, j’essaie de parler exclusivement allemand même si j’utilise parfois des mots français.

Dans quelles situations vous dites-vous "Ah, c'est vraiment une Française / un Allemand"?
: Pour sa manière de toujours vouloir tout faire dans les règles, ce qui est sans doute louable mais pas toujours praticable. C'est peut-être la rigueur administrative allemande qui veut ça, mais je pense que même en Allemagne, on peut interpréter les règles de manière à ce qu'elles deviennent moins encombrantes. Mais ce n'est que mon avis personnel.... de Française...


: Lise n’est pas une vraie Française ! Il y a pourtant beaucoup de situations dans lesquelles on remarque qu’elle l’est. Quand, par exemple, elle commande un steak tartare, ce dont les Allemands ne sont pas particulièrement friands (et moi non plus).

Ce que vous avez adopté du pays "adverse"
L : La bière (surtout les Biergarten !), les barbecues en plein air, le café au lait et sans doute des centaines d'autres choses auxquelles je ne fais même plus attention. 

T : Le bien boire et le bien manger : la crème brûlée, les fromages, les huîtres, le vin…et j’en passe. La langue : j’utilise souvent des mots comme "ça va, oui, non" et la culture, autant la musique que la littérature ou le cinéma. 

N'oublions pas l'amour dans tout ça ! 

Dans quelle langue préférez-vous exprimer vos sentiments ?
L : Ca dépend des jours, comme nous communiquons en allemand, c'est sans doute plus en allemand, mais au niveau des sentiments il y a sans doute plus de français que dans les autres domaines. Pourquoi? Aucune idée, peut-être que l'expression des sentiments est quelque chose de délicat, alors pour être sûr de l'avoir exprimé correctement, mieux vaut le faire dans sa langue. Le problème c'est que si je les exprime dans ma langue, je les aurai certes exprimés comme je le voulais, mais je suis loin d’être sûre qu'ils aient été compris de la bonne façon. Peut-être que c'est sans parler qu'on les exprime encore le mieux finalement.

T : Le français ! Le français est plus romantique et plus poétique que l’allemand. L’allemand est trop "dur". Le français est la langue d'amour (c’est un cliché mais c’est vrai !)


Céline DANCKERT (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) mercredi 11 février 2009 

Publié dans perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article