La parenthèse maudite

Publié le par Maxime

Plus le gout d'écrire ces jours-ci.
Pas envie de critiquer, de copier-coller des sarkonneries.

Mon i-Pod me dégoute et aucune chanson ou musique ne me convient.

Mes pensées sont avec mon papa que je n'ai jamais appelé papa car... je ne sais pas pourquoi. Je vais bientôt venir le voir. Sauf que bientôt c'est dans trois semaines. Je ne savais pas que les kilomètres et les minutes ressemblaient autant à des petits bouts d'éternité.

Ma petite soeur est venue passer quatre jours à Berlin et ce fut comme si on avait fait des voyages dans le temps. Le passé, le futur aussi. Comme si on subissait une guerre qui faisait rage à 1200 kilomètres de nous. Une guerre qui nous laisse impuissant et dont on craint les conséquences.



Pour me faire mentir...
 


 

Publié dans perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurene 12/03/2009 21:54

Moi aussi, j'ai eu mon père à l'hosto il y a quelques années. Je suis avec toi. N'oublies pas de ne jamais reporter à demain un 'je t'aime" même si quelques fois une pudeur idiote nous y pousse. Dis moi si tu as besoin de quoi que ce soit puisque je suis plus prés.Je t'embrasse bien fort.