Atome at home

Publié le par le zouave

Non, non, non, non.

Non je vous dis. N'insistez pas.

 

Je ne parlerai pas de la honte des républicains d'Europe, de l'UMP français au PP espagnol en passant par la CDU allemande. On groit tout et on ne fait rien. Honte encore plus aux dirigeant Hongrois !

 

Je ne parlerai pas non plus de cet homme dangereux pour la France (dixit la murène Morano - les deux partagent le même QI). Il s'agit ici de l'extrême-gauchiste François H. À l'instant le président de l'Assemblée nationale avertit que si la gauche passe, nous aurons droit à «des conséquences comparables à une guerre».

Ne manquez pas, bientôt sur vos téléviseurs :  Hollande, bourreau d'enfants ! Pour sa défense, je cite le déséquilibré (ex-mou ascendant Babar) : "Je dis quelque chose : je suis irresponsable. Je ne dis rien: je suis flou. Si je parle, on n'a pas compris. J'explique, c'est encore pire.".

 

Je ne parlerai pas de printemps arabe et encore moins d'hiver russe.

 

Je ne parlerai pas non plus d'un opérateur qui,  en lançant un nouveau produit, fait la une de tous les journaux français. C'est ballot, c'était le jour où les socialistes faisaient enfin  une vraie proposition de gauche. Est-ce ça la France (?) ! Ah non, je sais ! La France ce sont les trois personnalités préférées des français. Un noir et demi, un arabe et deux musulmans. Joli trio ! Étonnant, non ? Je dirais même plus intouchable !

 

Enfin je ne parlerai pas, justement, de  Marine et François (pas lui, l'autre) qui se retrouveront peut-être face à face le 6 mai prochain. Who knows, qui sait ? Tout est si serré. À l'image de l'esprit étroit de certains. Les quatre principaux candidats pourraient très bien accoucher d'un surprenant duo.

 

À suivre !

 

http://deshautsetdebats.files.wordpress.com/2011/10/urne-vote-redecoupage_303.jpg

 

 

 

 

 

Non moi je voulais juste vous parler de mon chez moi. Du verre de vin que je ne bois pas le soir en rentrant du boulot. De la neige qui ne blanchit toujours pas Berlin en ce mois de janvier 2012. De la fatigue et du manque de lumière. De cette bataille de tous les jours : rester motivé, rester positif. Fais pas ci, fais pas ça, viens ici, mets toi là, attention prends pas froid ou sinon gare à toi. Mange ta soupe, allez, brosse toi les dents, touche pas ça, fais dodo...

Je voulais vous parler de mon chez moi, at home pas très atomique. De Sam Cooke qui me permet de survivre en toute peinarité. Dans ma bulle et dans ma tête.

 

 

Sam Cooke enregistre ce titre de Clarkson & Steeden le 21 décembre 1963.

 

 

 

Ce sera pour une autre fois.

Ou pas.

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article