En bref, le 09 mars 2011

Publié le par maxime

Quelques bribes et liens hautement recommandés !

 

Le Mediator raconté en images à ceux qui ont loupé le début.

Quel programme, n'est-ce pas ? C'est ce que propose cette superbe animation disponible sur le site de Rue89 (cliquez sur le titre ci-dessus pour y accéder).

 

 

Ce soir, c'est la deuxième partie des Huitièmes de finale retour de la Ligue des Champignons. Oui, mais ce soir, c'est aussi une raison de trouver le football beau. L'occasion est trop rare en ce moment pour la rater. Vous ne rêvez pas, la Palestine dispute aujourd'hui son premier match officiel à domicile. Le Monde nous dit : Tout un symbole. Mercredi soir, dans le stade Faisal Al-Husseini, à Al-Ram en Cisjordanie, l'équipe de Palestine va disputer son premier match international à domicile. Le premier adversaire à se déplacer dans les territoires palestiniens est la Thaïlande, dans le cadre des qualifications pour les Jeux olympiques 2012 de Londres. On leur souhaite beaucoup de plaisir et de trouverle chemin des filets !

Malheureusement ce soir ce fut la défaite pour l'équipe des moins de 21 ans face aux joueurs thaïlandais. La rencontre, conclue 6-5 aux tirs aux buts, comptait pour la qualification aux prochains Jeux Olympiques.

La rencontre était présentée du côté palestinien comme une nouvelle étape symbolique vers la création d'un Etat en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. "C'est une nouvelle occasion de montrer que nous formons un Etat, je suis fier à chaque fois que je viens ici", a déclaré le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, présent au stade Fayçal Husseini. "Désormais, la Palestine devra toujours jouer ses matches sur son territoire, et plus à l'étranger", a indiqué le patron de la Fédération palestienne de football, Djibril Radjoub.

Jusqu'à octobre 2008 et un premier match amical à Al Ram contre la Jordanie, les Palestiniens avaient joué tous leurs matches à l'étranger, la Fifa estimant que les territoires palestiniens ne réunissaient pas des conditions de sécurité suffisantes.

 

 

 

Nous avons une autre raison de nous réjouir ce 09 mars 2011 si nous tournons nos yeux vers l'État de l'Illinois aux États-Unis. Cet état est devenu aujourd'hui le 16e Etat américain à abandonner  la peine de mort, a annoncé le bureau de Pat Quinn, gouverneur démocrate de cet État du nord des Etats-Unis, fief du président Barack Obama. Vous pouvez sortir vos feutres pour colorer en bleu l'Illinois sur la carte ci-dessous. Mais gardez bien à l'esprit qu'il y aura toujours trop de rouge sur cette même carte !

peine de mort USA

 

Et une nouvelle pensée ce soir pour  Robert Badinter !

 

 

 

Vous en voulez encore ? Du baume au coeur ? Du sourire en tube ?

Je l'avais évoqué hier mais  l'Assemblée Nationale a bel et bien supprimé l'extension de la déchéance de nationalité. Cette mesure visait à déchoir de leur nationalité les personnes devenues françaises depuis moins de dix ans et qui se sont rendues coupables de crime à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité de l'Etat. Mesure morte-née, directement inspirée par le discours prononcé l'été dernier à Grenoble par Nicolas Sarkozy. Un pas de plus en arrière d'un Président qui après nous avoir donné le tournis en gigotant, nous torticolise en tangotant.

 

 

 

Permettez-moi ce soir de lâchement fermer les yeux sur Tripoli pour ne pas gâcher mon dernier message.  Mohammed VI annonce "une réforme constitutionnelle globale". La réforme constitutionnelle va prévoir "un gouvernement élu, émanant de la volonté populaire exprimée à travers les urnes et jouissant de la confiance de la majorité à la Chambre des représentants", ajoute Mohammed VI. Le roi a également annoncé une série de mesures pour renforcer le pluralisme, les droits de l'homme et les libertés individuelles, l'indépendance de la justice, ainsi que le rôle des partis politiques.

Espérons que ceci soit suivi d'actes fondateurs, sans quoi le peuple marocain se laissera guider lui aussi vers une révolution.

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article