Et les femmes... en Côte d'Ivoire ?

Publié le par maxime

N'oublions pas !

http://s1.lemde.fr/image/2011/03/03/540x270/1488004_3_19df_le-quartier-d-abobo-considere-comme-favorable.jpg

 

 

Les forces de sécurité ivoiriennes ont abattu au moins six femmes qui manifestaient jeudi 3 février en faveur d'Alassane Ouattara à Abidjan, selon plusieurs témoins. L'un d'entre eux a évoqué un bilan de dix morts.

Depuis la mi-février, des jeunes, et depuis quelques jours des femmes, descendent dans les rues, dans certains quartiers populaires, pour crier leur ras-le-bol devant la situation du pays et exiger le départ du président sortant, se heurtant parfois aux FDS. Mais Abobo est aussi le théâtre d'affrontements d'une tout autre nature : la semaine dernière, Forces de défense et de sécurité (FDS) et insurgés s'y sont livrés durant plusieurs jours à des combats meurtriers à l'arme lourde.

 

Alors que les hommes se disputent violemment le pouvoir, les femmes pâtissent discrètement du conflit. En Côte d'Ivoire, pays déchiré entre pro-Ouattara et pro-Gbagbo, le viol est utilisé comme arme de guerre.

Je vous propose de lire cet article paru sur Rue 89 en date du 03 mars 2011 :  En Côte d'Ivoire, le viol comme arme de guerre civile.

 

 

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article