Euro qui comme Ulysse...

Publié le par le zouave

Vous me voyez venir avouez hein ?

Bon je ne vais pas rentrer dans des considérations économiques mais je voulais, comme beaucoup, faire le constat suivant : ce soir l'Allemagne a l'occasion de sortir les grecs de l'Euro. Jeu de mots pitoyable je le concède mais il me brûlait les lèvres depuis la qualification inattendue de l'équipe hellénique le 16 juin dernier.

 

http://u.goal.com/192500/192580hp2.jpg

 

 

Et puis d'abord, pourquoi ce ne serait pas l'inverse ?

Pourquoi les râleurs, ceux qui rouspètent, ceux qui passent en boucle sur les grand médias des "Combien un allemand a dépensé pour un grec au premier semestre 2011" (j'en passe et des meilleurs)... pourquoi ce ne serait pas les allemands qui quitteraient eux l'Euro ?

 

http://www.oleole.com/media/main/images/wallpapers/112469/qf2germanyvsgreece_451699.jpg

 

 

Ici la ferveur footballistique atteint son combleavec cet Euro 2012. À l'été 2006 avait commencé la lente résurrection du drapeau allemand et tout simplement la joie de la fête. Ce mois de juin-là, les allemands redécouvraient la fierté d'être allemand en étant les organisateurs de la Coupe du Monde. Accueillir le monde pour une fête... on n'a pas fait mieux depuis pour panser ses blessures. Quelle plus belle façon ?

Ainsi, chaque soir de match de l'équipe nationale, l'avenue du 17 juin se remplit d'une foule toute berlinoise, c'est à dire composée d'allemands bien sûr, de beaucoup d'étrangers et de quelques berlinois quand même parce que bon.

 

http://www.morgenpost.de/img/bilder/origs106485267/9787376943-w620-h413/Public-Viewing-Deutschland-Portugal.jpg

 

 

Je vous recommande la lecture de l'article suivant repris dans le Courrier International de ce jour :  Pourquoi l'Allemagne doit gagner.

Allemagne-Grèce, beaucoup plus qu'un match de foot. Une victoire de la Mannschaft signifierait la fin de la crise dans la zone euro, s'enthousiasme avec humour la correspondante à Berlin du journal populaire bulgare 24 Tchassa. Alors que pour la presse grecque, cette rencontre est l'occasion inespérée d'une revanche.

 

À lire aussi, toujours sur le Courrier International :  Vu d'Athènes : La victoire sinon rien !


Mais si vous n'en lisiez qu'un... voici la belle initiative du poète grec   Nanos Valaoritis.

Il a écrit ce printemps deux articles qu’on peut lire sur la Toile, en grec et en anglais. Fidèle au ton provocateur des avant-gardes, il appelle à un nouveau mouvement de contestation : « Occupy Germany ». Plus d'informationssur le site de Rue 89. Certains trouveront la démarche provocatrice, d'autres encore éhontée. Je comprends la colère et tente de l'écouter et je serai toujours du côté des poètes qui se défendent.

 

http://www.rue89.com/sites/news/files/styles/asset_img_full/public/assets/image/2012/06/valaoritis-grece_0.jpg

 

 

 

Ce soir j'attends d'abord un joli match que j'envisage ouvert. J'espère que les grecs ne joueront pas trop repliés sur leur défense. Je rêve d'une victoire grecque (et pas à la Pyrrhus !). Les allemands devraient toutefois remporter la partie avec leur redoutable équipe que j'apprécie voir jouer. Et tant pis pour le pied de nez mais quand même, une victoire de la Grèce... Ce serait tout simplement très beau et très Euro !

Publié dans berlin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred 23/06/2012 20:27


Bon finalement...ils ont pas réussi. Le plus important est qu'ils aient tout donné. On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir tout tenté...Voyons voir ce que nous reserve le match de ce
soir...


Même si la Grèce n'a pas réussi à faire tomber l'Allemagne, sera-ce l'Italie, l'Espagne ou le Portugal? Je parle bien de foot, hein?

le zouave 24/06/2012 00:26



Voilà ce que je craignais pour les Bleus, une élimination sans gloire car sans entrain, sans se donner, sans marquer. Tout le contraire de la Grèce quoi !
Oui, comme tu disais, qui va maintenant faire tmber ces allemands... certainement un pays "en crise". Ah ah ! 



Nadja 23/06/2012 11:31


Prendre le temps de lire ces liens. Te remercier de les transmettre. Du foot, des poètes. What else ?

le zouave 23/06/2012 13:55



Du foot et des poètes, ça fouette !



le zouave 22/06/2012 17:59


Article de Rue 89 (plus) intéressant (que le mien) sur le même sujet : Euro 2012 : Allemagne-Grèce, le match de la dette.

MARIE 22/06/2012 14:54


Je serai très Euro-se d'une victoire des grecs ... mais pas pa-pyrus (zut, c'est plutôt égyptien ... tant pis).


Bon d'accord, c'est lèger, mais pour un vendredi après-midi .....j'ai bien aimé ton  "pas à la Pyrrhus"

le zouave 22/06/2012 15:15



OUi, c'était plutôt fouillé comme jeu de mot... comme dirait mon beau-frère d'archéologue.


On est vendredi hein, on est d'accord.