Froid de canard

Publié le par le zouave

Ou plutôt "froid de connard" à entendre  ce déplorable Guéant et en attendant l'émission de la ZDF ce soir diffusée sur France 2.

 

Le thermomètre affichait -19 quand je suis parti ce matin.

Dans le train qui traversait la forêt blanche et noire je m'imaginais comme à la pointe d'un stylo qui traçait une ligne noire sur la page blanche qui recouvre Berlin depuis quelques jours.

 

-19 Berlin [2012 02 04]

Photo (bien ratée je sais) prise ce matin en chemin.

 

 

Samedi nous nous étions promenés autour du lac. Je ne me lasse pas de ces images là.

 

Müggelsee [2012 02 04]

 

Müggelsee 2 [2012 02 04]

 

 

 

 

Allez, on se réchauffe comme on peut !

On danse ?

 

Publié dans berlin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

B

Sarko a tout intérêt à gagner : Woerth est très ma labrré avec Compiègnes, et "Mamie zinzin" à du mettre la main à la poche pour le financement de la campagne de 2012 (allez hop deux financement
illégaux sur le dos de Sarko), Gaubert va aller à la potence (à moins que lui et son copain Nico n'aille boire un dernier godet au Nibar, le fabuleux bar de Gaubert en Amérique du Sud, nom qui
donne le niveau de ces messieurs), le bon plan Bouygues pour le "pentagone" à la française va s'appeler le Costa Frenchy Pentagone...


Sarko peut rebondir, un fauve blessé est dangereux...


Quant à Guéant, loin de comparer son discours aux grandes heures nazies, c'est plutôt à un ensemble de discours lancé avec celui de Dakkar qui vise à justifier la colonisation. Et là qui mieux
qu'un Antillais pouvait gueuler aussi fort ? Le fait qu'un "blanc" issu de la même culture que Guéant puisse gueuler le premier est à double tranchant : les assimilés à des sous cultures n'ont
pas besoin d'un paternalisme, qu'il soit de gauche ou d'une droitre dite progressiste, pour les défendre et ainsi montrer qu'il ne sont pas assez forts pour monter au créneau par eux même.


Dans les hommes politiques français, il y a deux sortes de type : les Jean Moulin et les Papons. Guéant, Hortefeux, Morano et consort sont de la deuxième catégorie.


Les indignés ont de beaux jours devant eux.
Répondre
T

Aaaaaaah Guéant, tout sauf géant, qui a eu là une phrase bien calculée selon moi pour toucher "nous savons qui".


Soulagée qu'un député relève cette ignominie et mette des mots bien tranchés pour qualifier les propos du ministre beurk, je suis quand même un peu interrogative... Je me suis moi-même sentie
blessée par les propos de Guéant, alors que je ne peux pas être désignée comme appartenant à une des civilisations visées par ses propos (bien que le fait d'appartenir à la même civilisation que
lui finalement peut m'écoeurer et me bleser). Mais pourquoi les réactions les plus vives, les plus sincères et les plus nobles viennent elles tout le temps des gens qui se situent dans les
premiers blessés?


Le député de Martinique parlait au nom de la population de son département, qui a hérité d'une histoire dure et métissée. Heureusement qu'il réagit.


Mais j'aurais vraiment apprécié que les mêmes mots soient dans la bouche d'un homme, socialiste pourquoi pas, ayant exactement le "même profil civilisationnel" que Guéant. Là, le discours aurait
été d'autant plus fort selon moi.


Pourquoi seules les femmes défendent-elles les femmes? Pourquoi seules les personnes première visées se retrouvent seules à se défendre dans l'arène?
Répondre
B

j'imagine le jeune dictateur nord coréen, un visage impassible devant les accordéons, un leger tapement de soulier suivant le rythme de Aha indiquant un bref instant que même la pire des crapules
est avant tout un être humain. Il en est de même de Guéant. Ce type est une ordure, personne ne le nie. Il obéit surtout à la directive de son maître : cliver le plus possible avant les
élections. guéant est un néo conservateur, pas de doute là dessus. Mais il est très très loin d'être con et inculte. On cherche les voix du FN ici, et racler les vomissures des L Pen pour remplir
son urne sera désormais notre qutidien jusque fin avril...


vous avez noté à l'assemblée avec l'indignation du député martiniquais ? Guéant tapais légèrement son pied sur le rythme...
Répondre
L


Oui, après tout, ceci est une histoire de rythme. Le rythme (de croisière mais pas sur le Costa Concordia) que semble avoir trouvé François Hollande. Le rythme que semble ne pas avoir trouvé
le fameux non-candidat (et à peine Président). Le rythme de Marine a égaré ses 500 signatures. Et le rythme enfin des 6000 ou 10000 coeurs battants hier soir à Villeurbanne.



N

Ah j'adore cette reprise ! Elle circulait pas mal sur facebook ce week-end.


Pour moi, ces propos de Guéant, c'est pas une guerre gauche-droite comme il semble le dire, c'est ignoble. C'est parmi les phrases les pires entendues sous la mandature Sarkozy. Je ne m'en remets
pas.


Je pense que sa prochaine phrase sera de nier les camps de concentration ou affirmer clairement qu'un noir équivaut à un demi-blanc. On est là.


 


Heureusement qu'il reste la splendeur de Müggelsee gelé. Vous pouvez marcher dessus ?
Répondre
L


Son vomi/discours s'adaptera selon les courbes de sondages et selon la présence ou pas de Marine Le Pen.


 


On ne marche pas encore dessus le Müggelsee mais ça ne saurait tarder. Merci pour tes voeux d'anniversaire en allemand au fait (je t'écris !).



R

La démocratie est en marche, Morten Harket a fait une percée en Corée du Nord !
Répondre
L


Ah ah ah !


Pour plus d'infos sur cette vidéo : Le "Take on Me" d'A-ha version accordéon en Corée du Nord