Julia

Publié le par Maxime

 

Au printemps 1968, John Lennon compose la chanson "Julia" en Inde. Cette chanson rejoint le nombre monstrueux de titres composés sur guitare acoustique par Paul McCartney, George Harrison et Lennon donc pendant leur séjour indien de février à avril 1968. Ces chansons constitueront la matière première de leur album publié en novembre de la même année, THE BEATLES (plus connu sous le nom de WHITE ALBUM, Album Blanc, à cause de sa pochette).

 

"Julia" est composé pour sa mère qu'il a perdu une première fois enfant puis une seconde fois adolescent quand celle-ci fut fauchée par un policier ivre au volant de sa voiture. 

 

 

 

Au printemps 2009, deux amis m'ont fait un joli cadeau. L'un, une reprise du titre originale, disponible ici. L'autre a pris la reprise du premier et en a fait un joli remix. Je colle la vidéo ci-dessous. Il a insisté sur une phrase en la mettant en boucle, l phrase d'ouverture du morceau. Cette phrase m'a toujours plu et touché.

 

 

"Half of what I say is meaningless".
Qu'on pourrait traduire par, la moitié de ce que je dis n'a aucun sens. Lennon enchaîne ensuite en disant "... mais je le dis simplement pour pouvoir te toucher". Cette phrase - "Half of what I say is meaningless, but I say it just to reach you" - il l'a emprunté au poète libanais Kahlil Gibran. La phrase originale de Gibran est "Half of what I say is meaningless, but I say it so that the other half may reach you". Qu'on traduit par "La moitié de ce que je dis n'a aucun sens, mais je le dis en espérant que l'autre moitié t'atteigne".
Vu le nombre de mots que je débite à la minute, je dois en dire des conneries (qui n'ont aucun sens). Mais j'espère qu'au milieu du lot, certaines vous touchent. Vous atteignent. Dans ce que vous avez de plus intime.
Je laisse la vidéo. Merci Filou pour le remix, merci Joni (be good !) pour cette reprise.

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article