La diva Cesária part sur la pointe des pieds (nus)

Publié le par le zouave

Et voilà que son âge, ses années trimballées aux quatre coins du monde ne pouvaient plus la mener vers son prochain concert. Cesária Évora a décidé de s'arrêter là. Et qui pourrait lui reprocher cela ?

 

http://www.wikifeet.com/pictures/Ces%C3%A1ria-%C3%89vora-Feet-409929.jpg

 

 

J'ai eu la chance de la voir en concert en 2007. C'était en Angleterre et sous une pluie torentielle. Nous étions des milliers à se serrer, à se sécher, sous un chapiteau qui avait, lui aussi, les pieds nus et plantés dans l'herbe d'un immense parc à quelques kilomètres de Stonehenge.

 

Voici ce que nous apprend l'article publié dans Le Monde en date du 23 septembre 2011.

Cesária plaisante : "Je vais arrêter, un jour, mais pas que ça . En fait, j'arrête tout. Je n'ai pas de force, pas d'énergie. Je veux que vous disiez à mes fans : excusez-moi, mais maintenant, je dois me reposer. Je regrette infiniment de devoir m'absenter pour cause de maladie, j'aurais voulu donner encore du plaisir à ceux qui m'ont suivie depuis si longtemps."

C'est ainsi qu'elle le raconte elle-même, avec émotion, ce 21 septembre à Paris, après un ultime essai en studio, alors que se prépare un communiqué crûment rédigé : "Cesaria a décidé en accord avec son producteur et manager, José da Silva, de mettre fin de manière définitive à sa carrière, en renonçant à cette vie itinérante qui la mène aux quatre coins du monde depuis ses débuts en 1991 sur la scène internationale."

Tous les concerts à venir sont annulés. La mort dans l'âme, les larmes aux yeux, José da Silva, celui qui l'a fait sortir hors de ses frontières lusitaniennes et colonialistes, met ainsi fin à vingt-deux ans d'une histoire artistique exemplaire.

 

 

La voici en 1996, chez Jools Holland sur la BBC.

 

 

 

http://archives.festival-cornouaille.com/2005/presse/photos-2005/PAVILLON/CESARIA%20EVORA.jpg

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article