Le jeune homme de quatre-vingt-dix-huit ans

Publié le par le zouave

 

C'est un jeune homme regardez-le !

C'est un jeune homme je vous le dis.

À vélo, il grimpe comme un as.

En voiture il démarre au quart de tour.

Mais c'est à motocyclette qu'il fend l'air le plus vite.

 

C'est un jeune homme regardez-le !

Il file le long des pentes 

À flanc de côteaux et sous les bois

À dix-huit ans et des lunettes.

Lunettes de motard qui habillent son nez.

 

C'est un jeune homme regardez-le !

Avec deux grosses sacoches de chaque côté

Il fonce dans le vent, cheval motorisé.

Mais que transporte-il donc ? 

Personne ne le sait.

Mais où se rend-il donc ?

C'est un secret.

 

 

 

 

Publié dans écrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurene 14/06/2013 21:04


Je viens de lire ton poeme à mémé.


Elle est très touchée et émue. Cela la touche profondément et elle veut te dire tout simplement qu'elle t'aime.


Elle te remercie beaucoup beaucoup pour ton geste.


Gros bisous frangin

le zouave 17/06/2013 09:49



Oh je suis touché que tu le lui aies lu.


Je vous embrasse très fort et pense bien fort à vous.



Chris 14/06/2013 19:14


Oui; mon jeune homme de père s'en est allé aujourd'hui, sur sa moto ailée.


Ce qu'il transporte ? Sans doute le souvenir d'une petite fille sortie de l'école maternelle, le souvenir de Laurène aussi qui adorait la mob de pépé. Et puis, dans ses sacoches celui d' un jeune
garçon de 10 ans; et une Bérangère déjà plus grande. Et puis, notre amour à tous ....

le zouave 17/06/2013 09:49



Je vous embrasse très fort.