Dix mois qu'il neige.

Publié le par Maxime

Dix mois qu'il neige
Et neige encore.
Mon Dieu que n'ai-je
Penser à toi
Et à ta mort.

Peut-être reviens-tu
Dans ces flocons ?
Peut-être t'y caches-tu
Je tourne en rond ?

Dis moi qu'il neige
Et neige dehors.
Mon Dieu que n'ai-je
Pas toujours pu
Rester bien fort.

Dis moi dix mois, 
Dis moi dix mois,
Comptes-tu le temps qui passe
Ou bien le temps qu'il fait ?

Enfin dis moi
Quand il sera l'heure
De chanter "Here comes the sun,
It's been a long, cold, lonely winter" ?








Quelques photos copyright Yann Boom Boom F.
Il y a dix jours nous marchions sur le lac. Au milieu des bateaux et vers un match de hockey que l'on aperçoit sur la troisième photo, au-dessus du bateau bleu, Dolce Vita. Grossissez les images en cliquant dessus.

P1070165 


P1070163 

P1070162

P1070176 

Publié dans perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 18/02/2010 10:14


non seulement il les jouait, mais d'après ce que me racontait mémé, il les écrivait.


Maxime 18/02/2010 10:23


Oui c'est vrai ! Excellent ! Mais sais-tu si, par le biais de nos lointains cousins espagnols, on ne pourrait pas les récupérer ? 


marie 18/02/2010 08:22


Chez les Blaya-Botella, il y a toujours eu au moins un "écrivain" ou "poète" par génération, ton arrière Grand-père dont j'aurai tant aimé retrouver les écrits, ta grand-mère dont j'ai seulement un
petit carnet, Mon frère, ton père qui lui a écrit beaucoup de très belles choses, souvent avec tristesse, et toi, je t'assure tu es sur la bonne voie, ce que tu écris est très beau !!
Tu as une chance, c'est  de pouvoir extérioriser ta tristesse ainsi, saisi la.


Maxime 18/02/2010 10:09


Moi je serai plus un "pouet" si tu me le permets ?

Il faut que tu me montres ce carnet ! Quant à mon arrière grand-père, c'est celui qui jouait des pièces de théâtre sur le parvis de l'église, dans ce village près de Murcia ? 


mathilde 18/02/2010 07:52


Tu sauras toujours trouver les mots! merci de combler une de mes plus grosses lacunes et merci de combler (en partie) ce gros vide qu'il y a en moi depuis dix mois et plus...
Je t'embrasse.


Maxime 18/02/2010 10:06


C'est gentil little sister. Ce sont les mots qui viennent à moi, pas l'inverse.

Mais c'est vrai que ça me permet, aussi, de me sentir mieux. Enfin un peu mieux. Et puis il est là, en toi (en moi aussi). Ca, ça aide énormément. Je t'embrasse aussi.


Nadja 17/02/2010 23:42


C'est beau comme "maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi...." de Dionysos.
Ici, c'est gris, la neige est partie. Peut-être que les derniers flocons sont allés pour celui ou celle qui te manque depuis dix mois...


Maxime 18/02/2010 10:05


C'est gentil, tu vas me faire rougir. Je te contacte par ailleurs tiens, un truc à te dire.