Snoopy et le Baron Rouge

Publié le par maxime

Les dimanches après-midi de la fin des années quatre-vingt. On attendait, sans le savoir que le mur tombe et que le monde change. Un peu. Beaucoup. Mais pas toujours passionnément.

 

Papa avait ramené du CE un Atari 800 XL. C'était quelque chose d'aussi excitant que le nom était laid.

 

http://ldocquir.chez.com/mvp/images/photos/atari800xl_1.jpg

 

La première fois, que la boite est arrivée chez nous, en bas dans le grand salon, là où elle restera, je ne m'en souviens pas. Mais je ne peux que deviner l'exaltation et dessiner mentalement vingt ans plus tard les bouches bées qu'on avait du faire, ma petite soeur et moi.

 

 

On allait bientôt effleurer un monde qui nous laissera ensuite aussi froids que les prisons de Chine : celui des jeux vidéos. J'allais presque simultanément découvrir les joies du Thomson MO5 de mes cousines. Mais ce n'est pas avant l'arrivée des premiers logiciels nous permettant de bidouiller des fichiers audio et puis bien sûr internet que j'allais approcher un ordinateur avec envie. J'allais alors me passer des chansons des Beatles ou bien ma propre voix à l'envers. Mais ceci est une autre histoire.

 

 

Ces dimanche gris de novembre ma soeur, mon père et moi on enfilait notre costume de Snoopy, on mettait bien en place nos lunettes d'aviateur et on grimpait sur le toit de notre niche pour partir foutre une raclée à cette enflure de Baron Rouge.

 

La cartouche du jeu me fascinait, je me souviens. En fait ce qui m'intriguait c'était la différence énorme entre ce que promettait l'image de Snoopy sur cette cartouche et ce à quoi ressemblait vraiment le jeu. Forcément à cette époque les visuels étaient très... primitifs dirons nous.

 

Snoopy and the Red Baron

 

 

Mais bientôt on jouait, on volait dans ce ciel toujours bleu. Voire violet. Et j'imaginais dans ces canyons au loin, un Bip Bip se faisant courser par un Coyote. Quelques heures après, juste avant d'aller nous coucher, on allait d'ailleurs les retrouver dans Ça Cartoon. Mais ça aussi c'est une autre histoire.

 

 

 





On pouvait récupérer plusieurs objets qui tombaient du ciel ou de l'avion du Baron. On se mettait alors à crier des choses insensées : "Là ! Un cornet de glace !!".
Quand on achevait le Baron, son avion tombait en faisant dans le ciel, au fond, des explosions, des flahs. Par contre quand Snoopy mourait, ça donnait plutôt ça.


Un cadeau pour ma petite soeur et les curieux, on peut jouer à ce jeu en ligne sur cette page.
Il faut cliquer sur la mention Play it !






Et voici pour finir une vidéo exceptionnelle illustrant les combats bels et bien réels du canidé américain et du Baron von Richthofen.


 

 

Publié dans perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 11/11/2011 13:32



Blog(fermaton.over-blog.com).No.1- THÉORÈME BARON ROUGE. - QUI DIT VRAI ??



hpa 24/08/2011 00:10



Curse you ! Red Baron !



maxime 24/08/2011 07:24



Yes !!



Marie 08/11/2010 11:31



secoue toi !!! , bientôt tu vas nous parler (r e- re-re parler) de jacou le croquant !!


Non, je rigole, j'adore quand tu racontes ....ce soir là ....



maxime 08/11/2010 12:44



Ah Jacquou, j'en parlerai fin novembre ! Je ne sais pas de quelle année mais j'en reparlerai.



Marie 08/11/2010 09:12



Tu es bien nostagique aujourd'hui ! tu as retrouvé cette cassette !


Snoopy ,Charlie Brown et ses amis, Francis en était fan depuis très longtemps, pour preuve, Linus .... copain de Charlie et ........chienne incomparable d'intelligence et de gentillesse.



maxime 08/11/2010 10:26



C'était hier. Mais (malheureusement ?), je suis devenu Capricorne ascendant nostalgie.


 


Oui, je ne l'évoquais pas mais il était fan de la bande des Peanuts. C'est triste que l'on n'ait pas pu récupérer ce poster qu'il y avait au dos d'une de nos portes. Mais j'ai un petit miroir
Snoopy qu'il m'avait offert et qui dit "Star each day with a smile". Je ne comprenais pas cette phrase quand j'étais petit. Mais quelque part mon inconscient avait du recevoir le
message car des années plus tard, en retombant sur ce petit miroir, je me suis dit que c'est ce que je m'efforçais de faire depuis toutes ces années : commencer chaque
journée avec un sourire.


 


Ah Linus...! La première de la famille a nous avoir quitté.