Trois petites notes et Cora Vaucaire s'en est allée.

Publié le par maxime

Comme le dit Didier Pobel, l'automne est bel et bien là. Je farfouille dans ma pile de tee-shirts et de chemisettes que je ne me résous pas à ranger. Et puis je saisis mon écharpe, la mal aimée, pour la nouer doucement autour de mon cou.

Les feuilles, ici à Berlin, ne sont pas encore tout à fait mortes mais les souvenirs et les regrets... ne connaissent pas de saison.

 

http://www.tsr.ch/2011/09/17/16/04/3403086.image?w=600&h=370

 

 

 

Longtemps habituée à défendre les textes de Jacques Prévert sur scène (elle est la créatrice des Feuilles mortes), elle s'est peu à peu imposée comme l'une des plus subtiles interprètes de la chanson française, faisant connaître Barbara à l'époque où celle-ci n'osait pas chanter ses propres textes (Dis, quand reviendras-tu ?, Attendez que ma joie revienne), Léo Ferré (Les Forains) ainsi que le Québécois Raymond Lévesque (Quand les hommes vivront d'amour).

 



 

 

 

 

cora

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nadja 18/09/2011 12:36



Mais le pire c'est que je pense que je l'ai vu. Il a fait quasi toutes nuits sonores. Mais j'avais pas conscience que c'était lui.



maxime 18/09/2011 14:17



Ah alors tu l'as forcément entendu.



Nadja 18/09/2011 09:59



Ca alors ! Tu la connaissais aussi !


Pas moi. Pas plus que Dj Medhi dont la mort a secoué tout mon entourage en début de semaine.


 


La musique c'est décidemment pas mon rayon.



maxime 18/09/2011 11:48



Ah, tu as raté un bien bel être humain en ratant Mehdi. J'ai eu la chance de le voir à Dublin.