Un prophète polyglotte

Publié le par Maxime

Pour ceux qui n'en aurait pas marre d'entendre parler du splendide film d'Audiard, je vous propose de lire la traduction d'un superbe article paru dans le Guardian le 28 janvier 2010.

Ce n'est pas moi qui ai fait la traduction, elle est en ligne depuis hier sur le site de Presseurope. Je vous recommande vivement sa lecture puisqu'il est ici question d'un phénomène relativement nouveau au cinéma : la présence de plusieurs langues dans un seul film. J'ai immédiatement penser au film BABEL qui date déjà de 2006 mais ce film n'y est pas évoqué.

Je vous laisse lire ceci, c'est un sujet qui m'attire beaucoup.


 

Un prophète polyglotte 



http://static.guim.co.uk/sys-images/Film/Pix/pictures/2010/1/26/1264506761128/A-Prophet-001.jpg 







Encore un mot pour vous dire combien j'ai aimé ce film, des séquences oniriques, fantastiques au jeu brut de décroffage de tous les acteurs.

Publié dans cinema - images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nadja 03/03/2010 17:00


De toute façon qu'on se le dise, il n'y a en France que deux cinéastes "jeunes" (en activité je veux dire et qui ont encore beaucoup à dire) : Jacques Audiard et Arnaud Desplechin


Maxime 08/03/2010 11:18


C'est ben dit !