Une comptine, un comique de talent et des morceaux choisis !

Publié le par maxime

 

 









Je ne sais pas vous mais moi je l'ai trouvé très drôle.


 

 

 

 

 

 

Les morceaux choisis d'un vieux pas moisi sont ceux de "Engagez-vous !", le nouveau bouquin de Stéphane Hessel. Ce livre qui est sorti aujourd'hui 10 mars est annoncé par ses éditeurs comme "un appel aux jeunes générations à se révolter et à s'engager".

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/8/9/2/9782815902298.jpg

 

 

Extraits.

Résister ne suffit pas

"Il faut créer, car résister ne suffit pas. Toute simplification est toujours dangereuse. Il faut nous habituer à penser avec sagesse - cela ne relève pas de l'intelligence ni de la créativité, mais du sens de l'équilibre. On ne peut pas être seulement yin ou seulement yang, il faut un balancement." (p.56)

 

Socialisme ou écologie?

"Ma génération a contracté une véritable allergie à l'idée de révolution mondiale. [...] J'ai acquis le sentiment, peut-être injuste, que ce n'est pas par des actions violentes, révolutionnaires, renversant les institutions existantes, que l'on peut faire progresser l'histoire." (p. 20) 

"Et quand je parle avec des gens de votre génération, je leur dis toujours : 'Un de vos défis les plus importants, c'est la Terre.'" (p. 34) 

"Je crois en effet que l'engagement pour l'écologie est aussi fort que l'était pour nous l'engagement dans la Résistance." (p. 23) 

"J'ai apporté mon soutien à Europe Écologie lors des élections européennes de juin 2009 [...] Je me considère depuis toujours comme socialiste - c'est-à-dire, selon le sens que je donne à ce terme, conscient de l'injustice sociale. Mais les socialistes doivent être stimulés." (p. 43) 


 

Gouverner le monde

"Oui, il nous manque toujours une Organisation mondiale pour l'environnement, comme nous avons une Organisation mondiale pour le commerce (OMC)." (p. 39) 

"Le droit de chacun à sa culture et le droit qu'elle soit considérée par les autres comme une réalité à respecter, c'est ce qui permet à la coexistence des cultures de créer autre chose que la confrontation." (p.47) 

"La réforme des institutions à laquelle je tiens le plus, c'est la création d'un Conseil de sécurité économique et social, qui réunirait par élection les 20 à 30 États les plus responsables." (p.49) 

"Nous devons [...] apprendre à devenir moins violents, pour franchir pas mal d'obstacles. Rien n'est exclu, nous sommes une espèce jeune mais qui peut se casser la figure demain, disparaître... Nous avons fait déjà beaucoup de bêtises et nous pouvons continuer à en faire - quelques bombes atomiques bien placées, et c'est la fin." (p.67) 

 

 

Pour la route, profitons-en pendant que son coeur bat !

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L


Juste sur François Hollande, ce serait drôle oui, si c'était n'importe quel chansonnier, mais là, c'est carrément pathétique et ça fait peur. Puisqu'il sait faire preuve de talent, qu'il le mette
au service de la bonne cause avec un peu plus de dignité et de contenu. Pendant qu'il se fout de la droite, on apprend rien des intentions de la gauche. Mais ça, c'est pas nouveau, hélas...C'est
Marine qui doit rigoler. Continue comme ça François, mais faudra pas pleurer au lendemain du 2nd tour!


PS



Répondre
M


Ahlala... non, non, non !


Il ne faut pas tomber dans les clichés La Mi. Bon je sais, je les colporte moi-même pas mal quand ça m'arrange.


Attention à ce mal de notre temps : le raccourci en images.


Hollande n'est pas en train de faire le pitre dans tout le pays. Il ne s'agit que d'un extrait de son discours à Toulon. Non seulement le Parti Socialiste bosse comme jamais en ce moment mais
surtout s'il y en a un qui fait un vrai travail de fond en ce moment (à la Chirac pour le côté bonhomme mais pas "de fonds" hein ??), c'est bien le sympathique François Hollande. Entre DSK et le
choléra du Poitou-Charentes, je pars sur Hollande et Aubry les yeux fermés !


Bien sûr que ce fameux sondage cristallise tout un tas de choses sur le mode "un pour tous, tous pourris" (de Coluche et... Le Pen). Mais il ne faudrait pas non plus renvoyer dos à dos les deux
vilains pour aller revoter pour une chimère comme le centre (existe-t-il encore ?) ou de Villepin. Et, tu le sais, je suis aussi un grand admirateur du de Villepin de New York et
d'ailleurs. Flamboyance et style. Mais aujourd'hui c'est un vrai projet qu'il faut au pays. L'espoir qu'a fait naître de Villepin chez certains n'existe plus. N'existe pas. Je ne pense pas me
tromper, j'espère me tromper.


Et, paradoxe de notre monde d'ultra-communication, il n'est plus permis de dire sans faire rire (ou pire se faire cracher dessus) que le Parti Socialiste ou la gauche pourrait porter un tel
projet. Alors non, n'attendons pas l'homme ou la femme providentiel(le). Il ou elle ne viendra pas. Mais serrons-nous les coudes ! Ne divisons pas nos forces. Faisons barrage à l'extrême-droite,
faisons barrage à la droite (dure).


 


Tiens au sujet du Front National, je ne saurais trop recommander le site http://www.visa-isa.org/ qui regroupe des militant(e)s de la FSU, de la CGT, de la CFDT et de SOLIDAIRES (adhérent(e)s de sections d'entreprises, élu(e)s de syndicats
nationaux ou représentant(e)s de fédérations professionnelles) et qui, depuis 1996, recensent, analysent, dénoncent, les incursions de l’extrême droite et plus particulièrement du Front National
sur le terrain social.