Xavier Bertrand ou la puanteur de l'UMP à l'égard des journalistes

Publié le par Maxime

Un grand moment de solitude en vidéo pour Nicolas Totet, journaliste du Courrier Picard, qui se fait littéralement crucifier par Xavier Bertrand lors d’une brève interview sur la chaîne Public Sénat le 16 janvier dernier.


Avant de regarder la vidéo un peu d'infos complémentaires.


Responsable de l’édition Saint-Quentin (Aisne) du Courrier Picard, Nicolas Totet a sans doute vécu les 3 minutes les plus longues de son existence. Le journaliste interviewait Xavier Bertrand le 16 janvier dernier sur Public Sénat. L’occasion d’évoquer les affaires locales de la ville, puisque le secrétaire général de l’UMP est aussi député et adjoint au maire de Saint Quentin.

Figure locale, Nicolas Totet n’en est pas moins novice en matière de télévision. Il s’agissait de son deuxième passage sur le petit écran. Visiblement mal à l’aise, il débute l’interview par une question un peu maladroite sur une possible succession de l'actuel maire, qui vient d'annoncer son retrait pour raisons de santé.

 

 

 

Publié dans ainsi valse la vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zorro 04/02/2010 11:38


Il y aura (malheureusement) toujours des gens pour défendre l'indéfendable...


Nadja 04/02/2010 01:09


Ca fait mal !!


Nono 03/02/2010 17:54


Bah ca se passe comme ça quand on arrive en interview en se disant 'je vais me taper du politique' (quel que soit le bord d'où il est) et que ca se voit un peu trop dans l'agressivité des
questions...
Disons qu'il y a d'autres combats à mener contre Bertrand pour tomber aussi bas.


Maxime 03/02/2010 19:08


Bah oui mais tu me connais, entre David et Goliath, j'ai toujours tendance à choisir le moins gros. FREE PALESTINE !

En tout cas je serai là pour balancer sur le PS aussi quand ils seront au pouvoir (sic) avec la haine des journaleux trop curieux et... Georges Frêche à l'intérieur.


Zorro 03/02/2010 16:10



Tout simplement affligeant . . .



Maxime 03/02/2010 16:57


Des baffes putain, des baffes !