Les fantômes de Gilmour

Publié le par Le Zouave

Se réveiller en juillet 2020, encore une fois bien trop tôt pour que le corps et l'esprit soient reposés. Mais heureux de se dire que tout n'est pas foutu, tout n'est pas encore trop pourri.

Désillusion de quarantenaire ? Peut-être. Mais comment ne pas aimer un monde qui te donne une nouvelle chanson de David Gilmour ? Elle est si belle, c'est un duo avec sa fille.

Si vous lui trouvez des airs de Leonard Cohen, C'est normal. 

Le morceau est sorti pour la première fois, le mois dernier, à l’intérieur d’un livre audio créé par sa femme Polly Samson A Theater for Dreamers. L'action se déroule dans une communauté d'artistes, dont un jeune Leonard, sur l'île grecque d'Hydra dans les années soixante (http://www.iciberlin.eu/2016/08/au-revoir-marianne.html).

À défaut de partir en tournée présenter ce livre, la tribu Gilmour a publié ces derniers mois confinés de belles discussions, soirée autour de plusieurs tables, décors d'îles grecques avec, au milieu de ces discussions, quelques reprises de Cohen par Gilmour. Ce qui confirme la passion de David Gilmour pour le poète canadien.

Un rêve pour moi car leurs musiques me touchent tant.

Les fantômes de Gilmour

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article